PARTAGER

CAF : Un supporter togolais expulsé
Après les journalistes égyptiens, c’est au tour d’un supporter togolais de se faire expulser du Gabon, où se déroule la Can 2017. La Caf n’a rien eu à faire, cette fois. Denyo Kodjo Kpodjaho, arrivé au Gabon parmi les supporters des Eperviers, a été renvoyé manu militari du Gabon, par les responsables de la délégation togolaise, a indiqué Africa Top Succcess. Accusé d’avoir diffusé des informations sur une supposée maltraitance que subiraient les supporters togolais au Gabon, M. Denyo, qui a reconnu les faits, a été expatrié par les responsables de la délégation togolaise. «Le supporter indélicat a été mis dans un véhicule pour Libreville où les services de l’ambassade ont organisé son rapatriement vers le Togo», aurait déclaré Guy Madze Lorenzo, le ministre Togolais des Sports. Cette résolution serait motivée par la volonté des responsables togolais de mettre un terme à la diffusion sur les réseaux sociaux, d’informations infondées sur l’Equipe nationale.

ARBITRAGE : Le trio séné­galais sur Rd Congo-Togo
Le trio sénégalais, Malang Diédhiou, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba, va arbitrer, mardi, le match Rd Congo-Togo comptant pour la 3e journée du groupe C à Port-Gentil. Ils avaient déjà arbitré la rencontre Egypte-Ouganda (1-0). Leader du groupe C avec quatre points (une victoire et un nul), la Rd Congo, demi-finaliste de la Can 2015, a besoin d’un point pour se qualifier en quarts de finale de la Can 2017. Les Eperviers du Togo, dirigés par Claude Le Roy (un point), sont obligés de battre les Léopards pour espérer une qualification en quarts de finale. Après avoir contraint au nul, 0-0, les Eléphants, les Eperviers, qui ont lourdement chuté (1-3) contre les Lions de l’Atlas, doivent aussi compter sur une victoire dans le match opposant la Côte d’Ivoire au Maroc.

GABON : Le Président Bongo demande aux Gabo­nais de rester mobilisés au­tour de la Can
Le président de la République du Gabon, Ali Bongo Ondimba, a demandé à ses compatriotes de rester rassemblés autour de la Can aux côtés des autres Afri­cains malgré l’élimination de leur pays, hôte de la compétition, à l’issue de la 3e journée des phases préliminaires. Dans un message sur son compte Twitter, Ali Bongo a remercié les supporters gabonais pour leur mobilisation autour de l’évènement et leur a demandé de rester dans la compétition même si leur équipe est éliminée. «Merci à tous pour votre présence et votre énergie, restons tous rassemblés pour vivre cette Can 2017 avec nos frères d’Afrique», a-t-il twitté, avant de faire part de sa satisfaction aux joueurs de l’Equipe nationale du Gabon. «Jusqu’au bout, nous avons cru à nos Panthères. La déception est légitime, mais nos joueurs se sont fièrement battus…», a dit Ali Bongo, présent au stade de l’Amitié d’Anjongué, où le match nul entre le Gabon et le Came­roun a condamné le pays hôte à regarder la suite de la compétition à la télévision.

CAF : Le site victime de hackers
Vous avez eu des difficultés à accéder au site internet de la Caf samedi ? Rassurez-vous, rien de plus normal puisque celui-ci a été la cible d’une cyberattaque qui l’a rendu inaccessible durant environ 5 heures. D’après la BBC, un groupe de hackers russe, New World Hackers, est à l’origine de ce piratage afin de protester contre l’organisation de la Can 2017 au Gabon, «terre de dictature», selon le groupe, où le président Ali Bongo a été réélu de manière très controversée en août dernier, entraînant une forte répression. «La Caf a pris des mesures mais nous ne pouvons certifier à 100% que cela n’arrivera pas à nouveau, même les serveurs de la Cia se font hacker», a concédé le porte-parole de la Caf, Junior Binyam, à la Bbc.

ALGERIE : M’Bolhi à Rennes, c’est officiel
C’était dans l’air du temps depuis plusieurs jours, c’est désormais officiel. Dans l’impasse à Antalayspor, Raïs M’Bolhi re­bon­dit à Rennes. Ce lundi, les Rouge et Noir ont officialisé l’arrivée du gardien de 30 ans pour un an et demi. «Rejoindre le Stade Rennais Fc est une étape importante dans ma carrière. Je suis très content d’être ici au­jourd’hui. J’ai beaucoup voyagé, connu de nombreux clubs. Revenir en France et me rapprocher de ma famille me fait très plaisir», a lancé le joueur formé à l’Om sur le site officiel de son nouveau club. M’Bolhi devait suppléer Benoît Costil jusqu’en fin de saison avant de lui succéder. En Bretagne, il retrouve son ancien sélectionneur Christian Gour­cuff.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here