PARTAGER

L’élimination de l’Angola par le Mozambique en quarts de finale, hier à Bamako, aura été l’une des grosses surprises de la présente édition de l’Afrobasket féminin. Opposées aux Mozam­bicaines, les Angolaises, une des grandes favorites de la compétition et jusque-là invaincues, n’ont pu rien faire face au Mozambique hier au Palais des Sports de Bamako. Elles ont été surclassées (61-47) par une vaillante formation du Mozambique.
Et pourtant, tout avait bien commencé pour les partenaires de Lucas Italee, réussissant à mener de dix points au premier quart temps (16-6). Ce sera d’ailleurs la seule période durant laquelle les Angolaises réussiront à contrôler la partie. La suite sera une affaire des Mozambicaines. Plus engagées et plus déterminées, elles parviennent à revenir dans la partie avant de réussir à prendre les devants à la pause à la surprise générale (23-20).
Le troisième (45-34) et quatrième quart temps (61-47) seront identiques avec des Mozambicaines intraitables et des Angolaises complètement à côté de leur basket. Dépassé par les évènements, l’Angola ne parviendra pas à retrouver son jeu. Le Palais des Sports de Bamako n’en revient pas.
«C’est une grosse surprise parce que nous avions les moyens pour aller au bout de la compétition. Mais faut dire que nous avons rencontré une bonne équipe mozambicaine qui était très présente sur les rebonds. Alors que nous, on n’a pas réussi à trouver les bonnes dispositions pour imposer notre jeu parce qu’on n’a pas su jouer collectif», regrette James Covilha, le coach de l’Angola qui devra remobiliser ses filles pour le match de classement d’aujourd’hui face à la Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here