PARTAGER

En tant qu’invitée, l’Equipe nationale du Sénégal U20 a réussi à s’adjuger le trophée de la troisième édition de la Coupe arabe qui s’est jouée en Arabe Saou­dite, particulièrement dans la ville de Damas. Avec un parcours presque sans faute, les Lionceaux ont survolé la compétition. Retour sur leur parcours.

Appelé à la dernière minute pour remplacer l’Equipe nationale des Comores forfait, le Sénégal a eu juste une semaine de regroupement avant de regagner l’Arabie Saoudite, contrairement à ses adversaires. Sans leur entraîneur titulaire retenu par son club Teungueth Fc, les Lionceaux ont été héroïques durant toute la compétition.
Et pourtant, leur entrée a été timide. Buttant sur les Emirats Arabes Unis (0-0) en match d’ouverture du groupe, le Sénégal, emmené par Dion Lopy, avait réussi à s’imposer lors de sa deuxième sortie face au Soudan (3-1). Avant de hausser le ton face à la sélection libyenne (3-1) en dernière journée des phases de poule.
En quart de finale, les coéquipiers de Saliou Guèye n’ont fait qu’une bouchée du Bahreïn (5-0) avant de s’imposer face à la belle formation d’Egypte en demi-finale par tirs au but (1-1, 6-5).

Samba Diallo, meilleur artificier sénégalais et homme de la finale
Sur une perte de balle au milieu de terrain adverse, Saliou Guèye adresse un centre parfait pour Samba Diallo qui enchaîne du gauche et marque l’unique but de la finale. Une réalisation qui lui a permis de terminer seul en tête du classement des meilleurs buteurs sénégalais de la compétition avec 5 réalisations. L’attaquant de Darou Salam devance ainsi le milieu de terrain de Génération Foot, Pape Matar Sarr, quatre fois buteur. Moussa Ndiaye, Niokhor Ba, Abdoulaye Ndiaye et Mbaye Jacques Diouf ont chacun marqué un but.

Moussa Ndiaye confirme sa polyvalence
Son talent a fait l’unanimité. Le défenseur natif de Guédiawaye, meilleur homme de la finale de l’Ufoa à Thiès et meilleur joueur de la dernière Can U20, a encore réalisé une très bonne compétition. Meneur à l’Ecole de football Aïdara à Guédiawaye où il évoluait comme un «numéro 10», Moussa Ndiaye a par la suite été replacé dans l’axe central de l’équipe. Cependant durant le tournoi, Issa Aïdara, dans son système 4-4-2, l’a fait monter d’un cran au poste d’ailier gauche.
Depuis son repositionnement contre les Emirats Arabes Unis, le joueur de 17 ans s’impose clairement à ce poste. Face aux Soudanais, il a été l’un des meilleurs joueurs sur le terrain. Il a été énorme aussi contre Bahreïn en quart de finale où il a été l’auteur du troisième but des Lionceaux.

Une attaque en feu, une défense de fer
Sur le plan offensif, l’Equipe nationale du Sénégal a été à la hauteur. Marquant ainsi 13 buts en six rencontres, soit une moyenne de 2,6 réalisations par match. En tête d’affiche se trouve Samba Diallo de Darou Salam, le flamboyant attaquant des Lionceaux ayant claqué 5 buts dont un triplé contre Bahreïn en quart de finale. En défense, l’Equipe du Sénégal a été très solide. Les deux axes centraux, Abdoulaye Ndiaye et Mouhamed Ndiaye, en complicité avec le portier Boubacar Fall, ont été impressionnants. Le gardien n’a encaissé que trois buts en six matchs.
Wiwsport

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here