PARTAGER

Eliminés lors des demi-finales de la Coupe Caf par la Rs Berkane, les Tunisiens du club sfaxien risquent gros pour avoir agressé les arbitres et vandalisé les vestiaires de l’équipe marocaine.

Il ne peut en être autrement après les images de fin de match de la demi-finale retour de la Coupe de la Confédération de la Caf entre la Rs Berkane et le Cs Sfaxien (3-0).
Tandis que les Marocains jubilaient, les Tunisiens étaient à la recherche des officiels du match. Malgré la protection policière, plusieurs joueurs et responsables de Sfax ont porté des coups sur les arbitres emmenés par le Sénégalais Maguette Ndiaye. Une scène désolante. La Caf en guerre contre les violences dans les stades depuis plusieurs saisons, ne devrait pas passer sous silence ces événements. Du coup, on s’attend à de lourdes sanctions venant de l’instance continentale contre l’équipe tunisienne.

Les Tunisiens crient au complot
En tout cas, les Tunisiens sont toujours remontés après l’affaire des sirènes qui ont troublé le sommeil des joueurs du Cs Sfaxien à quelques heures de leur demi-finale retour contre Berkane.
La Fédération tunisienne de football a protesté auprès de la Caf et de la Fédé marocaine après les soucis rencontrés par les membres de la délégation du Cs Sfaxien au Maroc. Ces derniers ont été réveillés à 5 heures du matin par des sirènes d’alarme qui ont retenti durant 30 minutes dans leur lieu de résidence.
La Fédé tunisienne a indiqué avoir envoyé un courrier au ministère des Affaires étrangères pour le tenir au courant de ces faits «qui portent atteinte aux relations entre les deux pays», tel que le rapporte le média Mosaïque Fm.

Quand la politique s’en mêle…
En Tunisie, le match Berkane-Sfax est toujours d’actualité. Youssef Chahed, le chef du gouvernement tunisien, a reçu ce mardi matin au Palais Dar Dhiafa de Carthage, Moncef Khemakhem, le président du Cs Sfaxien. Les deux hommes se sont entretenus sur fond des évènements qui se sont produits en marge de la demi-finale de Coupe de la Caf qui a opposé le club tunisien à la Rs Berkane, dimanche. Mais rien a filtré sur d’éventuelles actions ou recours suite à cette rencontre.
Avec Le360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here