PARTAGER

Dimanche prochain, le stade Borj Al Arab d’Alexandrie sera le théâtre de la finale retour de la Coupe de la Caf entre le Zamalek du Caire et la Renaissance sportive de Berkane.
Au match aller, disputé hier au stade municipal de Berkane, les Oranges ont arraché une précieuse victoire dans le temps additionnel grâce à un but de leur attaquant togolais Laba-Kodjo.
Invité à commenter le résultat du match sur la chaîne égyptienne Al Mehwar, le président du Zamalek, Mortada Mansour, a félicité ses joueurs avant de régler ses comptes avec le commentateur de beIN Sport, lui reprochant de trop parler de Fouzi Lekjaa, président de la Fédé marocaine et de la Rs Berkane, sans mentionner une seule fois le nom du président du Zamalek.
Dans la même foulée, Mansour a ensuite envoyé une invitation au président de la République égyptienne, Abdel Fattah al-Sissi, pour qu’il vienne assister à la finale retour et soutenir le club cairote.
En tout cas, c’est une victoire précieuse pour le club marocain, mais pas insurmontable pour les Egyptiens. C’est ce que pense Ismail Youssef, président de la délégation du Zamalek : «Nous avons affronté une belle équipe de Berkane. Qui nous a créé de sérieux problèmes, notamment sur les balles arrêtées. Nous avons encaissé un but à l’extérieur, mais avec le soutien de notre public, nous pouvons renverser la tendance et gagner cette précieuse coupe.»
Pour sa part, l’international tunisien du Zamalek, Hamdi Nagguez, rappelle que son équipe «a toujours marqué des buts à la maison» et espère que le match retour «soit d’abord un exemple d’esprit sportif entre les deux équipes».
Du côté des Berkanis, ils vont «chercher à marquer en Egypte», déclare l’entraîneur adjoint des Oranges Adil Serraj.
Idem pour le capitaine de la Rsb, Mohamed Aziz, qui rappelle que son équipe ne sera pas une proie facile au match retour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here