PARTAGER

Vainqueur à l’aller (3-1), l’équipe de Génération Foot dispute cet après-midi, la phase retour du second tour préliminaire de la Coupe Caf face Rs Berkane du Maroc. Avec un accueil pas des meilleurs, le champion en titre aura à cœur de surmonter les obstacles et atteindre la phase de poules.

L’équipe de Génération Foot affronte la Rs Berkane cet après-midi en barrage retour de la Coupe de la Caf. Après sa victoire à l’aller (3-1), le champion en titre garde toutes ses chances de qualification pour la phase de poules. Seulement, depuis leur arrivée au Maroc, rien ne se passe comme prévu pour les Sénégalais qui dénoncent plusieurs tentatives de déstabilisation. Au point de faire de ses gonds, le président du club. «Fadiga et El Hadji Diouf ne doivent plus soutenir la candidature du Maroc pour la Coupe du monde 2026», estime Mady Touré. Une sortie virulente qui interpelle, au-delà des deux anciens internationaux sénégalais, la famille sportive sénégalaise. Candidat à l’organisation du Mondial 2026, le Maroc bat actuellement campagne pour bénéficier du soutien de ses pairs africains face au trio américain (Usa, Mexique et Canada).
L’équipe sénégalaise a été accueillie dans l’indifférence totale, sans le moindre dirigeant marocain. Sur sa page Facebook, le Manager, Olivier Perrin, n’a pas manqué de se plaindre de l’accueil, avec la mise à disposition «d’un bus des années 50, avec une porte qui ne pouvait pas se fermer, avec des chauffeurs qui ne parlaient pas notre langue et qui ne connaissaient pas l’adresse de l’hôtel. Le bus est tombé en panne et s’est arrêté 7 fois sur le chemin de 30 km qui a été réalisé en 1H 50», a dénoncé le technicien. Lundi, Perrin s’est ensuite plaint du retrait du terrain d’entraînement, une heure avant la séance, et les joueurs ont dû s’entraîner sur la plage. Sans compter les nombreuses provocations des responsables de l’équipe adverse pour déstabiliser la délégation sénégalaise.
C’est dans ce contexte tendu que va se jouer le match retour. Le champion en titre peut compter sur son avance de deux buts pour espérer rejoindre la phase de poules. Pour cela, il faudra trouver la force de surmonter tous les obstacles et autres provocations d’avant-match et se concentrer sur le principal objectif. Sans oublier l’arbitrage-maison qui est souvent de mise. A ce sujet, le milieu de terrain international, Ousseynou Thioune, évoluant à Tanger (élite marocaine), avertit. «Les joueurs de Génération Foot doivent faire attention dans la surface de réparation. Il y a souvent des penalties sifflés en leur faveur», a indiqué le jeune milieu de terrain. Des astuces que connaissent parfaitement Olivier Perrin ou encore Abdoulaye Sarr, membres du staff technique de Génération Foot.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here