PARTAGER

Les arbitres du continent cultivent de plus en plus la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les matchs arrangés. Norman Matemera, officiel du match Deportivo Niefang-Williamsville athletic Club du barrage retour de Coupe de la Confédération la semaine dernière, annonce avoir refusé un pot-de-vin de 10 000 dollars pour fausser la rencontre. D’après l’homme en noir zimbabwéen, des officiels équato-guinéens l’ont approché par l’intermédiaire du Commissaire au match, le Togolais Mawule Lawson, avant la rencontre avec cette offre. Mais il a refusé, tout comme ses assistants Brighton Nyika, Salani Ncube et Pilan Ncube. L’information est révélée par le très sérieux quotidien local, The Herald. Si Niefang s’est imposé 2-1 à Malabo, le score a été insuffisant pour passer après le succès des Ivoiriens 2-0 à Abidjan. C’est la deuxième fois en l’espace de moins d’un mois qu’un arbitre annonce avoir déjoué une tentative de corruption pour fausser l’issue d’une rencontre. Le premier, c’est le Sud-africain Victor Gomes qui a dirigé Plateau United-Usm Alger (2-1) et qui a dit non à 30 000 dollars. Depuis la Caf (Confédération africaine de football) ne s’est prononcée sur le sujet malgré de nombreux appels dans les médias pour des sanctions adéquates.
Africatopsports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here