PARTAGER

La tuerie de Bofa-Bayotte continue d’alimenter les débats. Et cette fois-ci, c’est la direction des Eaux et forêts qui se lave à grande eau comme pour répondre à certains qui ont vite pointé un doigt accusateur sur une partie de l’Admi­nistration par rapport aux évènements douloureux qui se sont passés dans la région sud avec la coupe de bois. Le directeur des Eaux et forêts, le colonel Baïdy Ba, a devant la presse exposé le travail «fort appréciable» de ses agents. Comparant les chiffres 2015 à 2016, le colonel fait remarquer une légère hausse : «En 2015, si on fait la somme des recettes domaniales et de l’argent généré par les affaires contentieuses, nous étions à 3 milliards 87 millions injectés dans l’économie nationale par le service des Eaux et forêts. Alors qu’en 2016, et les affaires contentieuses et les recettes domaniales sont évaluées à 3 milliards 154 millions.»
Entre janvier et décembre 2017, le colonel Ba dit avoir dressé dans les 14 régions du Sénégal plus de 3 mille procès-verbaux dont 2 500 réglés, 207 transmis au Tribunal et 316 Pv inconnus, c’est-à-dire des trafiquants qui ont fui, laissant leur chargement derrière eux. Une manière, pour lui, de montrer que jour et nuit les agents des Eaux et forêts investissent la forêt dans les coins les plus reculés pour traquer les trafiquants. Ces Pv se sont traduits en contentieux, selon le colonel Ba. En plus des recettes domaniales et celles tirées de la chasse, les agents des Eaux et forêts ont injecté dans les caisses du Trésor public 2,688 milliards de francs Cfa.
Appréciant les chiffres de la région de Ziguinchor où le drame a eu lieu, le colonel Ba indique que pour 2017, ce sont 200 millions 799 mille 600 francs Cfa issus des affaires contentieuses et de recettes domaniales qui sont entrés dans l’économie du pays. A cela, il ajoute ces chiffres qui concernent l’ensemble avec 3 985 troncs d’arbres coupés par des trafiquants saisis, 811 planches, 285 bois d’artisanat, 4 057 quintaux de charbon, 1 462 charrettes, 174 chevaux, 184 ânes, 12 véhicules et 24 vélos également saisis durant l’année écoulée.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here