PARTAGER

Angers va vivre sa deuxième finale de Coupe de France, 60 ans après la première. La troisième a été la bonne. Battu en demi-finale en 2011 par le Psg et par Bordeaux en 2014, le Sco n’est pas resté aux portes du Stade de France pour la troisième fois en six ans. L’équipe de Stéphane Moulin a validé son billet pour la finale de Coupe de France, grâce à un match maîtrisé contre Guingamp, pourtant habitué à briller dans la compétition. Si les Bretons ont mieux débuté le match, Angers a rapidement mis à exécution son plan habituel, en verrouillant parfaitement son bloc.
Guingamp a eu de grandes difficultés à trouver des failles face à une défense bien organisée, et le Sco a eu un temps fort avant la pause. Après une première tentative de Diedhiou (32e), Angers a trouvé l’ouverture par Man-gani, profitant d’un excellent déboulé de Bamba côté droit, après une mauvaise appréciation de Marçal (38e). Frustré, Guingamp est peu à peu sorti de son match. Les hommes de Moulin, poussés par le stade Raymond Kopa, ont maîtrisé la seconde période, manquant à plusieurs reprises l’occasion de faire le break (47e, 55e, 76e). Guingamp, pourtant inoffensif, a eu l’occasion rêvée d’arracher la prolongation, mais Letellier a repoussé le penalty de Briand. Ainsi sauvé, Angers a profité du désespoir et de la démobilisation des Bretons pour faire le break, par Karl Toko-Ekambi à la dernière seconde (90e+2). Le Sco s’est offert ce gâteau  à force de labeur et même si l’adversaire sera gros -la demi-finale entre le PSG et Monaco a lieu ce mercredi- il fera tout pour ne pas laisser échapper la cerise.
Avec lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here