PARTAGER

Le Cameroun savait que ce serait dur et pourtant les Lions Indomptables y ont cru ce dimanche avant de s’incliner sur la fin face au Chili (0-2) à Moscou pour leur entrée dans cette Coupe des Confédérations. D’un coup de tête à bout portant, Vidal a ouvert le score sur un centre de Alexis Sanchez, entré en jeu (0-1, 81e). Puis, au terme d’une longue attente pour validation vidéo, Vargas a fait le break en reprenant à bout portant un tir contré du Gunner (0-2, 90e +2). Rageant, même si pour les hommes de Hugo Broos, c’est presque un miracle de ne pas avoir plié plus tôt tant les Sud-Américains ont accumulé les occasions en première période.
Il a fallu moins d’une minute à Vargas pour trouver le poteau de Ondoa ! Ensuite, le meilleur gardien de la Can 2017 a maintenu les siens en vie en enchaînant plusieurs parades décisives.
Côté camerounais, après un premier quart d’heure catastrophique, les champions d’Afrique ont relevé la tête malgré un déchet excessif au milieu de terrain et leur fébrilité défensive. Les coéquipiers de Aboubakar avaient eux aussi eu quelques situations mais le buteur du Besiktas avait buté sur le gardien adverse, avant que Moukandjo oublie ses partenaires et manque le cadre.
Beaucoup plus haut en seconde période, les Lions ont porté le danger dans le camp adverse, notamment sur un centre légèrement trop long pour Moukandjo ou encore sur ce centre de Anguissa qui a contraint Herrera à la parade. Jara écopait également d’un jaune après avoir stoppé Aboubakar qui avait mis le feu dans la défense. Et pourtant, après une première alerte sur une tête de Isla à bout portant, les Lions ont donc fini par plier alors qu’ils n’étaient pas loin de trouver la faille. Après ce scénario forcément douloureux, il faudra se rattraper dès jeudi contre l’Australie pour garder espoir. Pour l’autre match de la journée, le Portugal et le Mexique se sont neutralisés (2-2).
Avec Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here