PARTAGER
Mamadou Thior, président du Cored.

En attendant la publication des résultats par la Ceni en Guinée, le Cored invite les journalistes et médias sénégalais à la «plus grande prudence sur l’élection présidentielle et à faire preuve de la plus grande retenue». Un appel qui fait suite à la position affichée d’une certaine presse qui donne dejà l’opposant, Cellou Dalein Diallo, vainqueur du scrutin dès le premier tour.

La tension monte d’un cran en Guinée depuis la Présidentielle du 18 octobre dernier. Des heurts entre Forces de l’ordre et manifestants, favorables à l’opposant, Cellou Dalein Diallo, ont déjà fait des morts. C’est ainsi que le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored) invite les journalistes et médias sénégalais à la «plus grande prudence» sur l’élection présidentielle en Guinée. Mais également, il les exhorte à faire «preuve de la plus grande retenue» en attendant la publication des résultats par les instances guinéennes habilitées. En effet, le Peuple est dans l’attente des résultats officiels par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Dans un communiqué, le Cored constate pour le regretter que «le quotidien Rewmi a affiché en Une ce mardi 20 octobre 2020 : «Présidentielle en Guinée, Cellou Dalein président !», à la suite de la déclaration dans laquelle l’opposant guinéen revendique sa victoire à l’élection du 18 octobre 2020.»
Pour le président du Cored, Mamadou Thior, et son équipe, «dans la mesure où au stade actuel du processus, aucun résultat émanant des instances habilitées n’est disponible, cette démarche du journal Rewmi est de nature à semer la confusion pour un scrutin qui se tient dans un contexte déjà tendu. Tout en comprenant l’intérêt que peut représenter ce scrutin».
Le principal opposant au régime, Cellou Dalein Diallo, avait déclaré publiquement qu’au «vu des résultats sortis des urnes, qu’il sort victorieux de cette élection dès le premier tour». Avant d’accuser son adversaire de vouloir «voler» les résultats des urnes. D’ailleurs, hier à Dakar, ses partisans ont manifesté devant l’ambassade de la Guinée au Sénégal pour réclamer «leur victoire».
Mais le Président sortant, Alpha Condé, lui tente de tempérer les ardeurs. «Je réitère mon appel, à tous, au calme et à la sérénité, en attendant l’issue du processus électoral en cours dans notre pays. Bien sûr qu’il y aura un vainqueur, mais, ce n’est pas pour autant que la démocratie sera menacée ou que la paix sociale devient impossible. Si la victoire me revient, je reste ouvert au dialogue et disponible à travailler avec tous les Guinéens», a-t-il lancé via Facebook. Et d’ajouter : «J’appelle chacun et tous au sens de la responsabilité et au patriotisme pour qu’il soit possible après cette élection, quels que soient les résultats, de construire ensemble la Guinée, sans exclusion, ni discrimination de personne, d’aucune partie du pays. C’est ensemble que nous réussirons dans un destin uni et solidaire.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here