PARTAGER

La société Dakarnave a enregistré au moins 5 cas positifs au Covid-19 depuis la semaine dernière. Du côté de la direction, c’est le silence alors que le nombre de cas suspects s’allonge. Le personnel de la société de réparations navales surfe dans une marée d’inquiétude.

Le Port de Dakar pêche le Covid-19. Au moins 5 cas positifs ont été dénombrés au niveau de la société Dakarnave, chantier de réparations navales. Il s’agit de cas importés, précisément des membres de l’équipage du navire étranger nommé Gazela. Ce tanker, qui s’est installé dans l’espace portuaire depuis le 29 juillet dernier en provenance de Luanda (Angola), a fini de créer la psychose au niveau du personnel. Gazela (Imo : 9525572) est un tanker pétrolier/chimique construit en 2010 et qui navigue sous le pavillon de Chypre.
Le navire est actuellement au Port de Dakar après un voyage de 21 jours au départ du port de la capitale angolaise. Mais il n’aurait pas uniquement transporté des produits pétroliers au Port de Dakar. «On a des cas ici et la direction de Dakarnave veut étouffer l’affaire. Il y a un navire qui est venu depuis la veille de la tabaski. Il s’est trouvé qu’il y a eu un cas de Covid-19. Samedi passé, des équipes de prélèvement étaient venues pour faire des tests sur un agent. Des tests qui se sont révélés positifs. Mardi dernier, elles sont revenues pour faire d’autres prélèvements et 4 agents sont positifs», confie une source portuaire.
Dakarnave abrite ce tanker Gazela dont la capacité de charge est de 6480 tonnes de port en lourd (Dwt, en anglais). Pourtant, le port du masque est inscrit dans la charte maison de la société depuis l’apparition du coronavirus au Sénégal. Tous les membres du personnel y souscrivent. Jeudi dernier, deux gardiens sénégalais et un sous-traitant recrutés par l’équipage présentant des symptômes, ont été placés en isolement et soumis à des tests. Pour l’instant, la direction de Dakarnave, une société indépendante du Port autonome de Dakar, nous souffle-t-on, gère cette affaire dans l’omerta.

Pas de quarantaine pour le bateau et les membres de l’équipage
Aucune note de service n’a été servie au personnel tandis que les travailleurs de la société continuent de fréquenter le bateau qui a une longueur est de 109 mètres et 16,8 mètres de largeur. «Personne dans le bateau n’est mis en quarantaine. Les travailleurs sont très inquiets et personne n’est venu leur dire quoi que ce soit. Ils n’ont pas d’interlocuteur. Tous les membres de l’équipage sont là. Il y a des travailleurs qui étaient en contact avec l’équipage mais on ne sait pas s’ils ont attrapé le virus. Ils sont tout le temps en contact avec eux et ils ne sont pas protégés», alerte notre interlocuteur précisant que le bateau et les membres de l’équipage ne sont pas placés en quarantaine.
C’est dans le cadre de la restructuration du secteur naval lancée dans les années 1990 par l’Etat du Sénégal que Dakarnave, ex Dakar Marine, remporte l’appel d’offres pour exploiter les chantiers navals de Dakar. Créée par le groupe Lisnave internationale, Dakarnave a signé en 1999 un contrat avec la Société des infrastructures de réparation navale (Sirn) de Dakar pour l’exploitation en régime d’exclusivité des chantiers navals sur une période initiale de 25 ans.

Silence chez les autorités du Port

Les cas de Covid-19 à la société Dakarnave sont un sujet sensible sur la plateforme portuaire. Joint, le service de communication du Port de Dakar dit n’avoir pas connaissance de l’existence de cas de Covid-19. «Dakarnave est une société indépendante du Port autonome de Dakar», a dit Seydou Touré, directeur de la communication du Pad. Il nous a mis en relation avec un certain Dr Diop. Contacté, ce dernier présenté comme le point focal Covid-19 au sein de la plateforme portuaire, dit ignorer l’existence de ces cas.
Finalement Le Quotidien a joint Dr Sokhna, responsable des affaires sanitaires au niveau des frontières maritimes. Le médecin nous demande de lui laisser du temps pour parler avec la direction de la communication avant de s’adresser à la presse. Contacté à nouveau en fin de matinée hier, Dr Sokhna explique ne pas être au courant de la situation que nous lui avons présentée.
Nous avons recontacté le directeur de la communication du Port de Dakar qui nous file un numéro pour avoir le contact standard de la société Dakarnave. Après avoir finalement obtenu le numéro, nos appels sont restés sans suite. C’est le même résultat aussi avec le Dg du Port, Aboubacar Sedikh Beye, à qui nous avons envoyé un Sms en milieu de journée. Sans suite…
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here