PARTAGER

Embouchant la même trompette que son homologue sénégalais, le Président Emmanuel Macron, qui s’adressait hier à la Nation française sur la propagation du coronavirus, a demandé aux partenaires bilatéraux et multilatéraux d’accompagner l’Afrique, en «annulant massivement sa dette».

Le Président Macky Sall obtient un autre soutien de taille dans son plaidoyer. Après la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (Fmi), Emmanuel Macron a appelé hier, dans son discours à la Nation française sur la propagation du Covid-19, à un accompagnement soutenu de l’Afrique ; cela, en annulant massivement les dettes des pays africains.
La semaine dernière, Macky Sall avait lancé, lors de la réunion du Conseil des ministres, «l’Appel de Dakar pour une stratégie d’annulation de la dette des pays africains, assortie d’un Plan de rééchelonnement de la dette commerciale qui permettra à l’Afrique, dans le cadre du nouvel ordre économique mondial, d’avoir un nouveau départ».
Cet appel a été précédé d’un tweet dans lequel le chef de l’Etat avait demandé aux partenaires bilatéraux et multilatéraux d’accompagner la résilience du continent africain, en annulant sa dette. Car l’Afrique, avait souligné le Président Sall, à l’instar de tous les autres continents, est gravement atteinte par la pandémie du Covid-19 qui va durablement impacter son économie.
Cette requête du chef de l’Etat a été ainsi soutenue par le groupe de la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (Fmi). Dans une déclaration commune, ces deux bailleurs de fonds avaient demandé «à tous les créanciers bilatéraux officiels de suspendre les remboursements de dettes réclamés aux pays Ida qui sollicitent un délai de grâce. Cela aidera les pays Ida à répondre à leurs besoins immédiats de liquidité pour faire face aux difficultés posées par la propagation du coronavirus et donnera le temps nécessaire pour évaluer les conséquences de la crise et les besoins de financement pour chaque pays».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here