PARTAGER

«Une rechute serait insupportable pour l’économie»

Le chef de l’Etat sénégalais, qui s’exprimait hier au Cicad lors de la cérémonie du Grand prix de l’innovation, ne souhaite pas que son pays vive une seconde vague du coronavirus. Celle-ci, aux yeux du Président Macky Sall, qui appelle ses concitoyens à la vigilance, «sera insupportable pour notre économie».

Les 33 cas de Covid-19 annoncés ce jeudi par le ministère de la Santé n’ont pas laissé indifférent le Président Macky Sall. «Je m’arrête un peu sur la pandémie», a-t-il indiqué lors de son allocution à la cérémonie du Grand prix de l’innovation au Cicad. «Nous avons aujourd’hui 33 contaminations alors que nous étions souvent en dessous de 10. Et il y a des cas communautaires. Ça veut dire que le virus est parmi des citoyens inconscients qu’ils sont porteurs et qu’ils propagent le virus», a-t-il fait remarquer, non sans magnifier la contribution importante des acteurs de la santé qui ont permis au pays de figurer parmi les meilleurs en termes de stratégie de riposte. «Il est vrai que nous avons des résultats appréciables, mais si vous voyez la queue de l’évolution de la pandémie, on se rend compte qu’il y a aussi des hauts et des bas. Donc, il y a une variation, une oscillation permanente, alors qu’on devrait voir une courbe qui s’aplatit», a noté le Président Sall, lançant ainsi un appel à tous les citoyens et personnes vivant au pays à suivre les prescriptions des autorités. «C’est le lieu d’insister encore sur le respect strict des gestes barrières : la distanciation physique, le port correct du masque mais également le lavage régulier des mains. C’est la seule thérapie pour l’instant contre le Covid-19. Encore une fois, respectons ces gestes barrières pour que nous puissions en finir pour de bon avec le Covid-19», a exhorté le chef de l’Etat qui dégage des perspectives sombres pour le pays en cas de rechute. «Ne souhaitons pas avoir une seconde vague qui sera insupportable pour notre pays, notre économie. Insupportable ! Donc, restons vigilants», prévient le président de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here