PARTAGER

Devenue foyer de la pandémie, la région de Dakar a besoin d’une stratégie particulière pour infléchir la courbe de progression du coronavirus. Le ministre de la Santé et de l’action sociale informe qu’un groupe d’intervention viendra renforcer le Crg de Dakar pour atteindre cet objectif.

La courbe ascendante de la propagation du coronavirus dans la capitale mérite une stratégie particulière. C’est ce qu’a fait savoir le ministre de la Santé et de l’action sociale lors du point quotidien sur l’évolution de la pandémie dans notre pays. Selon Abdoulaye Diouf Sarr, «l’analyse des données récentes indiquent que la bataille doit être plus soutenue particulièrement à Dakar». Ainsi, il annonce «qu’un groupe d’intervention viendra renforcer le Crg de Dakar pour lui permettre d’infléchir la courbe épidémique dans un contexte d’une nouvelle stratégie de lutte». Sans donner de détails concernant cette nouvelle stratégie, Abdoulaye Diouf Sarr indique que cette option «ne doit nullement occasionner un relâchement». Pour le ministre de la Santé, cette nouvelle stratégie «doit plutôt créer un environnement de confiance pour l’adhésion de tous à la lutte contre le Covid-19».

Par ailleurs, M. Sarr a appelé à plus de solidarité dans la lutte contre le coronavirus. «L’évalua tion de l’environnement de la riposte commande de notre part des adaptations nécessaires pour une appropriation solidaire de nos interventions. Soli daire, parce que la lutte est l’affaire de toutes les couches de la population», a-t-il déclaré. Insistant sur l’importance de l’engagement des communautés dans cette lutte, le ministre de la Santé souligne qu’avec «la problématique des cas communautaires, seule l’unité de conviction des communautés nous permettra de venir à bout de ce fléau».
Appréciant les mesures annoncées par le président de la République lundi, lors de son adresse à la Nation, Abdoulaye Diouf Sarr estime qu’elles «sont de nature à renforcer la cohésion sociale et la sérénité dans le pays».
Lors de ce point sur la situation, M. Sarr a aussi appelé à éviter la stigmatisation des personnes atteintes du Covid-19. «La cohésion d’actions et la nouvelle sérénité socio-économique doivent constituer un écosystème permettant d’éviter toute stigmatisation à l’endroit des personnes malades ou guéries», a-t-il lancé. Sûrement au fait du mauvais traitement et des insultes dont est victime le personnel de santé dans certaines localités du pays, le ministre a demandé «aux populations de continuer de collaborer harmonieusement» avec celui-ci, soutenant que sa «seule motivation reste sa protection contre la maladie».

Lutte contre la maladie à Dakar : Abdoulaye Diouf Sarr annonce une bataille «capitale»
La bataille contre le coronavirus doit se mener dans la capitale. C’est l’avis du ministre de la Santé et de l’action sociale qui faisait hier le point de la situation sur la pandémie du Covid-19, au lendemain des mesures d’allégement prises par le chef de l’Etat. «L’ana lyse des données récentes indique que la bataille doit être plus soutenue particulièrement à Dakar», a dit Abdoulaye Diouf Sarr.
En détail, Dakar-Ouest compte 311 cas, Dakar-Sud 271, Dakar Centre 231, Dakar-Nord 176 cas. Dans la banlieue dakaroise, Guédiawaye comptabilise 72 cas, Mbao 53, Pikine 43, Yeumbeul 28 et Keur Massar 11 cas. Depuis l’apparition du coronavirus, le Sénégal a enregistré 1 233 patients atteints du Covid19 dont 19 décès.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here