PARTAGER

#AfricaTogether c’est la campagne numérique lancée par Facebook et la Croix-Rouge. Cet évènement, qui va se dérouler les 4 et 5 juin, va réunir des artistes de toute l’Afrique pour lutter contre la désinformation autour du Covid-19 et promouvoir la vigilance vis-à-vis de la pandémie. L’événement va combiner «des performances musicales et comiques avec des informations provenant des travailleurs humanitaires en première ligne et vérificateurs de faits issus de tout le continent».

Joindre l’utile à l’agréable pour lutter contre la Covid-19 : c’est le pari de Facebook et du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Les deux entités se sont associées pour lancer #AfricaTogether. Dans un communiqué, les organisateurs informent que «cette campagne numérique et son festival de deux jours», prévue «les 4 et 5 juin, réunissent des artistes de toute l’Afrique pour lutter contre la désinformation autour du Covid-19 et promouvoir la vigilance vis-à-vis de la pandémie». Le document renseigne que «dans un contexte où plus de 100 000 cas confirmés de Covid-19 ont été recensés en Afrique et où les mesures de confinement s’assouplissent dans plusieurs pays, #AfricaTogether combine performances musicales et comiques avec des informations provenant des travailleurs humanitaires en première ligne et vérificateurs de faits issus de tout le continent». Les organisateurs expliquent également que «le festival comprendra des performances d’artistes tels que Ayo, Femi Kuti, Ferre Gola, Salatiel, Serge Beynaud, Pato­ranking, Youssou N’Dour parmi d’autres». Il est prévu aussi une «campagne digitale de sensibilisation avec des messages de prévention élaborés avec des experts de la santé de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et ciblant simultanément les utilisateurs de Facebook dans 48 pays à travers l’Afrique sub-saharienne». Pour toucher le maximum de personnes, cet «événement sera diffusé en streaming sur Facebook Live, présenté en anglais le 4 juin par l’acteur et comédien populaire nigérian, Basketmouth, et en français le 5 juin par la personnalité du monde des médias, Claudy Siar». Dans la même dynamique, il est annoncé que «les spectacles en direct seront accessibles depuis la page Facebook Africa et les pages Facebook de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge».
Expliquant l’importance de cette initiative, Mamadou Sow, membre de longue date du mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a déclaré dans le document que «(…) les communautés d’Afrique ont su réagir rapidement, mais le risque reste réel. Si tout le monde y met du sien, nous vaincrons le Covid-19». Pour lui, «la musique a le pouvoir de rassembler et nous espérons que le festival #AfricaTogether apportera un regain d’espoir et un nouvel élan contre cette dangereuse maladie». Abondant dans le même sens, Jocelyne Muhutu-Rémy, responsable des partenariats médiatiques stratégiques Face­book pour l’Afrique subsaharienne, souligne que «le pic de l’utilisation des outils en ligne pendant la pandémie de la Covid-19 montre l’utilité sociale des plateformes numériques dans les moments difficiles». Et d’ajouter : «Nous sommes témoins de nombreuses initiatives solidaires de la part d’artistes qui rassemblent leurs communautés sur Facebook Live. Le concert virtuel #AfricaTogether permettra aux gens d’en savoir plus sur la lutte contre le Covid-19, tout en profitant des divertissements de leurs artistes africains préférés. Nous allons transmettre la joie de vivre, sans risque de transmission du virus.»
Dans le document, les organisateurs précisent que «cet événement n’est qu’un aspect parmi d’autres de la contribution du mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et de Facebook à la lutte contre le Covid-19 sur le continent africain». Il est souligné que «Facebook poursuit sa collaboration avec les gouvernements des pays de l’Afrique subsaharienne». De même, «le réseau social s’allie à des Ong et agences de santé qui utilisent activement les plateformes pour partager des informations exactes sur le Covid-19». Quant à la Croix-Rouge, forte d’un réseau de plus de 1,5 million de volontaires et de membres du personnel sur le continent africain, son mouvement «est en première ligne pour combattre le Covid-19 au sein des communautés». «Il organise des campagnes d’information, fournit du savon et un accès à l’eau potable, et soutient les centres de santé et leurs agents par le biais de formations, de mise à disposition de matériel et de fournitures», rappellent les auteurs du document.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here