PARTAGER
Maire de l’île, Me Senghor recevant hier des dons de la Liaison Dakar-Gorée.

Souvent entre deux avions pour des réunions de la Fifa et de la Caf, occupé aussi au niveau national avec ses activités en tant que maire et avocat, Me Augustin Senghor est loin de faire la moue en cette période de confinement qui lui permet de s’offrir un «repos forcé».

«A toute chose malheur est bon», est-on tenté de dire quand on évoque la situation de Me Augustin Senghor, en cette période de confinement ou couvre-feu due à la pandémie du coronavirus.
Souvent entre deux avions pour les réunions de la Fifa et de la Caf, occupé aussi au niveau national avec ses activités en tant que maire de Gorée et avocat, le président de la Fédération sénégalaise de football est loin de faire la moue dans ce confinement de fait qu’impose la situation liée à la pandémie.
«Je dois dire que quelque part le fait qu’il n’y ait plus de transport aérien est une bonne chose pour moi. Ça me permet de me reposer assez longtemps. Depuis très longtemps, je voyageais en moyenne deux fois par mois pour aller à des réunions, des congrès, des matchs, à des activités de la Caf ou de la Fifa. Et là au moins, je suis plus proche de ma famille, de mes enfants, de mon pays. C’est important», déclare le patron du foot sénégalais, en plein repos dans son île natal.

«Là, je suis plus proche de ma famille, de mes enfants, de mon pays»
Ce dernier d’ajouter : «Mais il n’en demeure pas moins, le coronavirus nous permet aujourd’hui de voir que nous pouvons travailler à distance et surtout échanger, se réunir sans être ensemble sur le même endroit. Et tout ça, c’est formidable. Du coup, nous continuons à être en contact avec les autorités de la Fifa, de la Caf dans le cadre de notre tâche en tant que membre du Comité exécutif la Caf. Et j’interviens par téléconférence, WhatsApp, téléphone, les réseaux sociaux et tout. Pour la Fédération au niveau local et la mairie aussi, c’est beaucoup de travail à distance parce que les moyens de communication existent et permettent de gommer les distances. Ça nous montre même que nous aurions pu économiser et préserver la nature en voyageant moins, en prenant moins les voitures, mais en travaillant chez nous ou bien à distance.»

«Le coronavirus nous éduque à vivre et à travailler autrement»
Insistant sur cet aspect positif lié au télétravail, Me Senghor de constater : «En tout cas, la leçon qu’on doit tirer, c’est que le coronavirus nous éduque à vivre et à travailler autrement dans le monde et surtout à préserver nos relations humaines entre amis, membres d’une même famille et surtout à préserver l’environnement. En fait, l’environnement est le grand gagnant de cette histoire.»
Quid de ses activités de maire de l’île de Gorée en cette période de pandémie ? «D’abord, il faut savoir que je gère cette période assez difficile de restriction des déplacements avec les nouveaux horaires de la chaloupe liés au couvre-feu. Compte tenu de mes activités, je ne peux pas être en confinement total. Donc je suis une partie de la journée à Gorée. Mais très souvent, le matin, je viens à Dakar pour gérer les affaires de la Fédération et de mon cabinet.»
Occasion pour l’édile de l’île mémoire «de mettre en place le dispositif de sensibilisation et surtout d’appui aux populations de l’île et avec le soutien de nos partenaires comme la Liaison maritime Dakar-Gorée qui a remis ce vendredi des dons importants».

«Cette situation montre qu’il y a plus important et plus fort que nos passions de la vie»
En guise de message, Me Senghor demande aux sportifs de «s’adapter à gérer nos différents sevrages de sport, de culture et autres activités pour certains, ainsi que les sevrages de ressources. Et tout ça montre la gravité de cette situation actuelle que nous vivons. Une situation qui nous montre qu’il y a certainement plus important et plus fort que nos passions de la vie. C’est pour cela que je demande à tout le monde de se battre ensemble. Puisque c’est ensemble que nous gagnerons contre cet adversaire».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here