PARTAGER

La psychose avait commencé à gagner la ville de Rufisque avec une rumeur persistante depuis dimanche d’un cas suspect de Covid 19. Officiellement, le département a enregistré ses premiers cas. Le préfet du département, Serigne Babacar Kane, en a fait l’annonce lundi suite à une rencontre du comité départemental en présence des autorités du département. «Aujourd’hui on peut le dire ; nous avons malheureusement enregistré nos deux premiers cas dans le  département de Rufisque», a soutenu le représentant de l’Etat.
Il s’agit d’un cas pour le district de Rufisque et un autre pour le district de Diamniadio, a précisé le médecin-chef du district de Rufisque faisant savoir que c’est de cas importés dont il est question. Une situation qui a poussé le préfet à exhorter les Ru­fisquois à un changement radical de comportement. «Cette situation nous recommande fortement de changer de comportement et de prendre la menace  très au sérieux (…) Des recommandations ont été formulées à l’issue du comité départemental et des mesures fortes ont aussi été prises», a-t-il fait savoir suspendant le déroulé desdites mesures et recommandations aux annonces que le président de la République va faire.
Le député Seydou Diouf a rendu visite au comité départemental quelques minutes avant la rencontre pour remettre une enveloppe de 2 millions francs pour soutenir la riposte locale contre le Covid-19. La radio communautaire Jokko Fm avait aussi initié un covidthon dimanche pour mobiliser des fonds dans ce combat.
La sous-brigade d’hygiène n’est pas en reste dans la riposte. Après l’opération de désinfection et sensibilisation lancée il y a 10 jours, le Major Mamadou Thiam Faye et ses hommes ont procédé hier soir à la pulvérisation des coins et  recoins du centre-ville.  «C’est une opération que nous allons poursuivre dans toutes les communes du département», a assuré le chef de la sous-brigade de l’hygiène de Rufisque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here