PARTAGER

Cette décision inédite des autorités ivoiriennes doit rendre plus compétitifs les acteurs nationaux face aux multinationales qui dominent le secteur.

C’est un soutien massif et inédit de la part du gouvernement ivoirien à la filière cacao. La décision a été annoncée le 22 avril dernier après que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a signé des ordonnances contenant un plan massif plus large de 380 millions d’euros qui serviront à soutenir les cultures agricoles d’exportation : cacao, noix de cajou, café, hévéa, mais aussi coton. Pour le secteur cacaotier, il s’agit avant tout d’éviter les faillites en rendant plus compétitifs les acteurs ivoiriens face aux multinationales qui dominent le secteur. Les cultures en elles-mêmes ne sont pour l’instant pas impactées directement par la pandémie, mais les exportations risquent de chuter en raison de la récession économique mondiale.
lepoint.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here