PARTAGER

100 millions de dollars Us, c’est la somme que 15 familles Kenyanes ont refusé à titre de compassion dans le crash de l’avion Boeing 737 MAX 8.

L’offre d’indemnisation de Boeing, l’avionneur Américain,  ne satisfait pas toutes les familles de victimes. Face à la presse à Nairobi, ce vendredi 5 juillet 2019, les avocats représentant les familles, ont déclaré qu’ils allaient mener l’affaire à son terme, afin que les familles concernées obtiennent justice.

Le sénateur Irungu Kangata, qui est également l’un des avocats représentant les familles des victimes kenyanes, a fait savoir que l’affaire était trop cruciale pour obtenir si facilement sa clôture. « Nous prévoyons une situation dans laquelle les tribunaux rendront des verdicts historiques. Cette affaire a un impact énorme car elle va changer l’histoire de l’industrie aéronautique, elle responsabilisera davantage les constructeurs d’avions » a-t-il déclaré.

La stratégie d’indemnisation proposée par Boeing vise à diminuer le montant des compensations aux proches des victimes d’après les avocats des victimes. Selon eux, le fait que Boeing fasse cette offre signifie que le constructeur américain reconnaît avoir commis des erreurs dans la fabrication du 737 Max 8 qui s’est écrasé le 10 mars, faisant 157 morts, dont 32 Kenyans.

Avec Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here