PARTAGER

Le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Augustin Senghor, a salué la création récente de deux syndicats regroupant les entraîneurs et les joueurs, de nouvelles organisations qui viennent, selon lui, combler un vide dans le football sénégalais.
«C’est d’un très bon œil que je vois la création de ces deux entités. Et c’est bien que les joueurs et les techniciens puissent disposer d’une structure pouvant défendre leurs intérêts», a-t-il dit à l’Aps.
Après les techniciens qui ont fondé le Syndicat des entraîneurs de football du Sénégal, les footballeurs ont créé le week-end dernier l’Union nationale des footballeurs professionnels-Sénégal, qui est également un syndicat.
«C’est une très bonne chose», a insisté Augustin Senghor, considérant les deux nouvelles structures comme des interlocutrices des instances dirigeantes du football sénégalais. «Quand on parle de syndicat, on parle droits». Ce qui veut dire que «les joueurs et les entraîneurs seront plus conscients de leurs responsabilités devant leurs emplo­yeurs», a ajouté le président de la Fsf, par ailleurs président de l’Us Gorée. Ces nouvelles organisations seront «utiles» au football national, selon Me Sen­ghor.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here