PARTAGER

Le Sénégal est résolument tourné vers le développement durable du monde rural. Sur la pléthore de projets lancés par le gouvernement, il faudra y ajouter le Proccodem. Un atelier de mise à niveau est organisé depuis hier à Dakar pour dessiner ses contours. Ainsi, le Programme conjoint de création d’opportunités en milieu rural, qui va s’appuyer sur le dispositif de la Direction de la promotion du développement territorial, aura pour objectif de  contribuer au développement de l’économie rurale en renforçant la résilience à la sécurité alimentaire et au changement climatique au niveau des communes cibles. Ces dernières sont au nombre de 10 réparties dans les régions de Tambacounda, Kolda et Sédhiou. Le Proccodem aura plusieurs axes. L’un sera sur la promotion de l’entreprenariat rural par le renforcement des Pme rurales notamment chez les jeunes et femmes. Un autre axe va se focaliser sur le développement de la résilience alimentaire et au changement climatique. La gestion de la chose publique ne sera pas en reste. Un axe sera consacré à la capacité des communes à porter le développement économique territorial.
Si pour l’heure, le coût du projet n’est pas encore arrêté, la date de démarrage est déjà cochée dans le calendrier. Les activités du Proccodem vont démarrer au mois de mars 2021 et vont durer 5 ans. Une fois les travaux des experts terminés, des ateliers départementaux vont se charger d’expliquer à la base le Proccodem et en même temps recueillir l’avis des populations cibles. C’est après que le projet sera soumis aux partenaires financiers.
Pour le ministre des Collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement du territoire, le Proccodem vise à consolider les synergies programmatiques et opérationnelles, à renforcer les impacts et les résultats de l’action de coopération du Système des Nations unies et à faire un usage optimal des ressources. Oumar Guèye, qui a présidé l’atelier de mise à niveau, a rappelé que «le Proccodem est un programme conjoint entre le ministère et le Système des Nations unies. Il est une déclinaison de l’axe 1du Plan cadre de coopération des Nations unies pour le développement durable et permet d’opérationnaliser le ‘’Delivering As One’’ (Unis dans l’action)».
Mbagnick Diouf, le directeur de la Promotion du développement, a listé les partenaires du projet. Il s’agit de «la Fao, l’Onudi, du Fida». Sur l’importance de l’atelier qui va se clôturer aujourd’hui, il dit : «On veut mettre à niveau tous les cadres qui doivent intervenir dans ce projet. Le Proccodem va s’appuyer sur le dispositif de la Direction de la promotion du développement territorial. Qui a ses tentacules dans les communes, départements et régions du Sénégal.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here