PARTAGER
Thierno Seydou Nourou Sy, dg Bnde.

La Banque nationale pour le développement économique (Bnde) rajoute de nouvelles cordes à son arc. Elle compte mettre en place de nouvelles activités pour répondre à sa nouvelle vision à l’horizon 2021. Il s’agit du crédit-bail, d’affacturage, de la finance islamique et d’agency banking…
Avec le crédit-bail, la banque entend financer l’investissement des Petites et moyennes entreprises (Pme). L’une des grandes contraintes de financement des Pme, notamment la garantie, devrait ainsi être levée. «Nous avons déjà un portefeuille d’environ 22 millions d’euros (plus de 14 milliards de francs : Ndlr) financés par EximBank Inde, destinés à l’acquisition de 542 bus devant assurer le transport interurbain», informe M. Sy.
Ce mécanisme permettra aussi de financer le secteur médical. En effet, soutient le Dg de la Bnde, «il y a un déficit d’équipement médical très important au Sénégal. Nous allons permettre aux cliniques, aux laboratoires, aux cabinets de pouvoir avoir les équipements performants répondant aux standards internationaux».
«Le secteur agricole va aussi bénéficier du crédit-bail, en mettant en place des équipements de transformation pour nos produits agricoles. Le Sénégal a pris l’option d’aller vers l’industrialisation et nous allons avec ce mécanisme apporter une réponse aux entreprises sénégalaises qui souhaitent transformer leurs produits et les écouler sur le plan local ou sur le plan international.»
S’agissant de l’affacturage «consistant en un transfert de créances commerciales de leur titulaire à un factor qui se charge d’en opérer le recouvrement et qui en garantit la bonne fin…», le banquier annonce qu’ils vont bientôt signer une convention avec Afreximbank pour un montant de 8 millions d’euros, environ 5,2 milliards de francs Cfa, pour la mise en œuvre de cette opération. «Ce montant sera affecté à de grosses structures. Nous sommes en train de démarcher la Sonatel, la Sones, la Sde, la Senelec, les cimentiers, entre autres. Nous pensons que si tout se passe bien avant la fin de l’année, nous pouvons utiliser ce montant.»
La Bnde compte lancer ces produits durant le deuxième semestre 2019. S’y ajouteront le développement de la finance islamique et l’inclusion financière. La banque envisage ainsi s’adosser sur des partenaires à travers le territoire national qui vont travailler avec le label Bnde.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here