PARTAGER

Le ministère du Tourisme annonce dans un communiqué qu’il procède aujourd’hui à la signature de conventions de financement du Crédit hôtelier et touristique avec 12 nouveaux opérateurs qui recevront un montant global de 946 millions 186 mille 622 francs Cfa.

D’autres opérateurs du secteur hôtelier et touristique vont bénéficier du Crédit hôtelier et touristique, a annoncé hier le ministère du Tourisme. Dans un communiqué, les services du ministre Mame Mbaye Niang informent que «pour cette deuxième signature de conventions, douze bénéficiaires, issus de sept régions et départements, recevront leur financement pour un montant global de 946 millions 186 mille 622 francs Cfa». Il s’agit, selon le document, du département de Mbour où 4 acteurs vont en bénéficier, la région de Dakar où 3 acteurs recevront leur chèque, Kédougou, Tamba­counda, Ziguinchor, Bignona et Fatick qui en compteront respectivement un bénéficiaire.
Avec une dotation initiale de cinq milliards de francs Cfa, suivie d’une rallonge de 2,5 milliards pour l’année 2018, note le communiqué, «le Crédit hôtelier et touristique vise à accompagner les entreprises du secteur, en termes de financement des projets de rénovation et d’extension d’établissements d’hébergement touristique, de renouvellement et d’acquisition d’équipements, de création d’entreprises touristiques. La cérémonie de signature des conventions de financement prévue aujourd’hui intervient un an après son institution, en décembre 2016, par arrêté ministériel, portant mise en place du Crédit hôtelier et touristique et huit mois après la signature des premières conventions en septembre 2017. Placé sous l’autorité de Monsieur le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang, un Comité de gestion statue sur les demandes de financement des entreprises hôtelières et touristiques éligibles».
Ledit comité «est composé de deux représentants du ministère de l’Economie, des finances et du plan, d’un représentant du ministère en charge des Petites et moyennes entreprises (Pme), d’un représentant de la Banque nationale de développement (Bnde), d’un représentant du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), d’un représentant du Fonds souverain d’investissement stratégique (Fonsis), de trois représentants du secteur privé touristique. Présidé par Monsieur Khalifa Ababacar Dia, directeur de Cabinet du ministère du Tourisme, le comité travaille depuis son institution à la mise en œuvre du Crédit hôtelier et touristique en suivant les modalités de gestion».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here