PARTAGER

Les crédits des dépenses communes sont arrêtés à la somme de 227 milliards 897 millions 403 mille 100 francs Cfa en 2018, contre 209 milliards 751 millions 803 mille 360 francs Cfa, soit une hausse de 18 milliards 145 millions 599 mille 740 francs Cfa en valeur absolue et 8,65% en valeur relative.
Les crédits budgétaires des dépenses communes administrés par le ministère de l’Eco­nomie, des finances et du plan au titre de l’année 2018 sont destinés à la prise en charge des dépenses de personnels non réparties entre les autres institutions et ministères, les remboursements de droits indûment perçus, des dépenses permanentes comme l’eau, l’électricité et le téléphone. Il s’agit aussi des dépenses relatives à des services administratifs en mobiliers et matériels roulants, des frais d’actes et de contentieux gérés par l’Agent judiciaire de l’Etat, des dépenses liées aux programmes de vérification des importations de la douane. S’y ajoutent des provisions pour imprévus et crédits globaux, des indemnités d’expropriation et de préemption, du fonds national de l’entreprenariat rapide, du programme de suivi des opérations financières de l’Etat et du programme d’intelligence économique.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here