PARTAGER

La Commission de la Santé, de la population, des affaires sociales et de la solidarité nationale de l’Assemblée nationale s’engage dans la lutte contre les faux médicaments et le trafic de produits médicaux de qualité inférieure et falsifiée. Elle a fait cette annonce au lendemain du sommet sur ce fléau, qui s’est tenu le 18 janvier 2020 à Lomé (Togo) en présence de plusieurs dirigeants dont le chef de l’Etat, Macky Sall. Le sommet a été centré sur le projet d’Accord-cadre sur la criminalisation de ce trafic. Awa Guèye, présidente de la commission, estime que l’adaptation et la mise en œuvre de ce projet «contribueront à améliorer l’action commune de lutte contre ce phénomène qualifié de tueur silencieux». Elle poursuit en soutenant que «cette décision est motivée par la volonté de notre pays» de soutenir ce projet, qui réunit plusieurs pays et organisations engagés dans la lutte contre ce phénomène. La commission de la santé de l’Assemblée nationale «s’associe à la volonté du gouvernement sénégalais de lutter contre ce fléau et compte porter le plaidoyer pour la criminalisation de la fabrication, la vente et la distribution de tels produits dangereux pour la survie des population».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here