PARTAGER

La Ld se déchire. Et Mamadou Ndoye dans tout ça ? Le secrétaire général démissionnaire est en mode silence depuis. Et pour cette scission lancée depuis Rufisque par des responsables de la Ld, sa voix n’a pas été entendue. Le Quotidien a tenté le joindre hier, mais en vain. Un silence que certains jugent «troublant». Pourtant, les signataires du manifeste de création du mouvement Ld-debout lui font un clin d’œil élogieux, lui et son prédécesseur. «Aux camarades Abdoulaye Bathily et Ma­madou Ndoye, Ld-debout exprime une reconnaissance particulière, salue la grandeur morale et intellectuelle, leur rend un hommage mérité et assure que leurs efforts déployés à la tête du parti ne seront pas vains. Bien au contraire, ils seront amplifiés et étendus sur l’ensemble du territoire national et dans la diaspora dès les prochains jours et tout au long des prochains semaines et mois à venir», lit-on. S’il n’a pas démissionné du parti, peut-être devrait-il, tout comme Bathily, prendre son bâton de pèlerin pour essayer d’arrondir les angles et surtout sauver le navire ? Mamadou Ndoye a jeté l’éponge le 15 avril dernier. Dans une de ses dernières sorties, l’ex-secrétaire général de la Ld fustigeait le «man­que de concertation» et de «con­sidération» au sein de Benno bokk yaakaar. Le prédécesseur de Nicolas Ndiaye émettait aussi des réserves sur la participation aux élections sous la bannière de la coalition présidentielle. Une trajectoire semblable à celle de Souleymane Guèye Cissé et ses camarades qui protestent contre «le contrôle illicite du Bureau politique contre l’avis de la base, aux seules et uniques fins de sécuriser leurs postes et leurs positions personnelles de pouvoir dans l’appareil d’Etat». Le cas de Ndoye est une énigme.

Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here