PARTAGER

«Le linge sale se lave en famille», dit l’adage. Les problèmes au Guédiawaye football club ont atterri hier devant le juge des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar. C’est à la suite de la plainte introduite par le sieur Abdoulaye Sall, président de l’Association dénommée «Guédiawaye football club» et compagnie. Elle visait les supporters Momar Lô alias Mor Lô, Serigne Matar Guèye et Khalifa Ababacar Ndiaye. Ils étaient poursuivis pour les délits d’«association de malfaiteurs, séquestration, menaces de mort, injures publiques et violence et voies de fait». Tout est parti d’une réunion convoquée par le président et ses collaborateurs à la mairie de Ndiarème Lima­moulaye. D’après le responsable moral de cette structure sportive, la rencontre avait pour objet de faire le point sur la situation du club, précisément le niveau des pourparlers avec le repreneur avec qui le club a signé un contrat depuis 2011, en l’occurrence Djamil Faye.
Selon lui, au cours de ladite réunion, ils ont été surpris de constater l’irruption dans la salle de supporters qui n’y ont pas été invités. Et selon les accusations de Abdoulaye Sall, Momar Lô et ses camarades ont proféré des menaces et des insultes contre lui et les autres dirigeants.
Dans son réquisitoire, le procureur a demandé la relaxe des prévenus du délit d’injures. Il a requis par ailleurs une peine de 2 ans de prison dont 2 mois ferme pour les autres infractions.
Après avoir reconnu qu’ils n’ont pas été invités à la réunion, les supporters mis en cause ont indiqué qu’ils «n’avaient menacé, encore moins séquestré personne». Dès le début, la défense a d’emblée fait savoir que «ce dossier pouvait être réglé par une médiation». Pour les avocats des jeunes arrêtés, «l’accusation n’a pas réussi à démontrer l’existence de faits imputables».
Après avoir balayé d’un revers de la main toutes les accusations retenues contre leurs clients, les robes noires ont plaidé la relaxe pure et simple. Dans cette affaire, le souhait de ces supporters est que l’association laisse au président Djamil Faye le soin de continuer à gérer le club.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here