PARTAGER

La crise du football malien s’achemine vers sa fin. La Fifa, l’instance suprême du football mondial, vient de sonner la fin de la récréation. En effet, dans une correspondance signée par Fatma Samoura, secrétaire générale de cette organisation, on retient la mise en place d’un Comité de normalisation pour la Femafoot dont le mandat inclut cinq tâches. Il s’agit de gérer les affaires courantes de la Femafoot, de réviser si nécessaire les ses statuts et assurer leur conformité avec les statuts et exigences de la Fifa, de réviser les statuts des ligues régionales et assurer leur conformité avec les statuts de la Femafoot ainsi qu’avec les statuts et exigences de la Fifa. S’y ajoutent l’identification des délégués légitimes à l’Assemblée générale de la Femafoot et enfin l’organisation d’élection d’un nouveau bureau de la Femafoot.
Ce comité de normalisation sera mis en place les 9 et 10 janvier prochains par une mission conjointe de la Fifa et de la Caf. Le mandat du comité de normalisation expirera au plus tard le 30 avril de la même année. Il faut préciser qu’aucun membre de cette instance n’est éligible pour les postes à pourvoir lors des élections. D’ici à la nomination du comité de normalisation, le secrétaire général de la Femafoot est chargé de gérer les affaires courantes.
En outre, la Fifa réclame «un audit judiciaire des comptes de la Femafoot» dès que possible. En attendant, tout financement passé sous l’égide du comité de normalisation, en faveur de la Femafoot, sera bloqué, à l’exception des fonds visant à couvrir les fonds opérationnels.
Plus le temps passe, plus la vérité éclate. En clair, le ministre «Poulo» avait raison sur ses détracteurs, les langues méchantes et même sur le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga qui l’avait dépouillé, un moment donné, de certaines de ses prérogatives pour les confier à deux autres membres du gouvernement.
Maliactu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here