PARTAGER

Le Collectif des anciens nageurs et sympathisants pour l’intérêt supérieur de la natation au Sénégal (Canis’Nat Sénégal) dont le président est Sidy Fall critique la gestion de la Fédération sénégalaise de natation et réclame le départ de son président, le Dr Mohamed Diop.

Le torchon brûle entre la Fédération sénégalaise de natation et le Collectif des anciens nageurs et sympathisants pour l’intérêt supérieur de la natation au Sénégal (Canis’Nat Sénégal) qui regroupe 15 des 18 clubs sénégalais.
Sur les raisons de la mise sur pied de cette structure, son président Sidy Fall explique : «Nous avons décidé de former un collectif pour dénoncer tous les maux causés par les dirigeants de la fédération. A savoir la fraude sur l’âge, le manque de professionnalisme, la vente de licences à des non-nageurs.»

Des licences vendues à des non-nageurs
Justement concernant cette affaire des licences, notre interlocuteur révèle que les licences que la Fédération sénégalaise de natation sont vendues à des non-nageurs. «Il y a des magouilles au sein de la Fédération sénégalaise de natation. Les licences sont vendues à 30 000 francs Cfa à des personnes qui ne savent même pas nager ; là où la licence est à 1000 francs pour les clubs. Et ceux qui maîtrisent la nage sont laissés en rade. Leurs licences ne sont toujours pas sorties», s’emporte Sidy Fall dont le Collectif qu’il dirige a été porté sur les fonts baptismaux le 19 janvier dernier à l’issue d’une Assemblée générale constitutive à laquelle avaient d’ailleurs pris part le président de la Fédération sénégalaise de natation, le Dr Mohamed Diop, et ses collaborateurs.
Les autres griefs reprochés à l’instance en charge de la natation, «c’est d’avoir fait un chantage à la nageuse et ancienne internationale, Marème Faye, en ne lui proposant que la moitié de l’argent de sa préparation pour sa sélection aux Jeux Olympiques de 2012», révèle le président du Canis’Nat Sénégal. Ce dernier de préciser que «si Marème Faye a pris 1,5 million de nos francs sur les 3 millions, l’autre moitié est revenue à la fédération qui ne peut justifier la destination de cet argent». M. Fall en rajoute une couche en soutenant «que lors des derniers Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) de 2018, en octobre en Argentine auxquels elle avait pris part, la nageuse Rama­toulaye Camara n’avait rien reçu de la fédération alors que la bourse dont elle détenait était insuffisante pour sa préparation». «Elle est partie aux Joj sans matériel», regrette celui qui réclame «le départ du président de la Fédération sénégalaise de Natation et de son équipe après 19 ans à la tête de la discipline.»
Si la convention relative au Centre international de natation, financé par la Fédération internationale de natation, n’est pas signée, Sidy Fall le reproche aussi à la fédération. Selon lui, «les clubs sont actuellement frustrés. C’est pourquoi il y a un recul au sein de la natation. On ne peut pas comprendre que l’on organise des championnats nationaux sans la participation des clubs de Ngor, Yoff, Ouakam. Alors que ce sont ces clubs qui animaient ces championnats nationaux. De même au niveau des régions, seules Thiès et Saint-Louis ont participé. Kaolack et d’autres régions étaient absentes».
Joint par téléphone hier, le président Mohamed Diop dit n’avoir pas assez d’éléments pour apporter des réponses à ces accusations. Il a promis de communiquer aujourd’hui après leur réunion de Bureau.
ambodji@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo au président canis’nat c’est vraiment déplorable ça se passe sur toute les secteurs tel que la natation le canoë kayak ect le canoë kayak est plus pure le président est incapable son encadrement est extrêmement nulle il fait que bouffé l’argent dès athlètes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here