PARTAGER
El Hadji Kassé, Pôle communication Bby.

L’Initiative PenserAgir suit avec une «attention particulière» la situation au Mali marquée par le coup d’Etat contre le régime de Ibrahima Boubacar Keïta et la démission de ce dernier. Dans un communiqué, cette structure dirigée par El Hadji Hamidou Kassé exhorte les «frères et sœurs maliens à s’inscrire dans une dynamique de conversation la plus inclusive possible pour trouver des consensus dynamiques à même de favoriser un retour rapide à une vie institutionnelle normale». Considérant la communauté de destin de l’Afrique, et des peuples de la sous-région en particulier, l’Initiative PenserAgir demeure convaincue que «la sécurité, la paix et la stabilité du Mali constituent notre propre sécurité, notre propre paix et notre propre stabilité». El Hadji Hamidou Kassé et ses camarades estiment que les événements de Bamako interpellent toute la sous-région ouest africaine et, au-delà, l’Afrique et le monde. «Terrain de déploiement de groupes extrémistes depuis quelques années, le Mali doit rapidement retrouver la paix et la concorde pour poursuivre sa lutte pour la sécurité et le développement, le recouvrement de sa souveraineté sur l’ensemble du territoire national et le bien-être des populations», plaident-ils. Par conséquent, l’Initiative PenserAgir encourage les organisations communautaires, la Cedeao en particulier, à «poursuivre ses efforts, en rapport avec tous les acteurs de la crise malienne, pour faciliter la conversation, le dialogue et la compréhension entre frères et sœurs que tout unit». Car il s’agit d’un “enjeu de solidarité urgent et impératif”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here