PARTAGER

La presse nationale n’a pas été tendre avec le sélectionneur de la sélection algérienne. Pour le journal spécialisé «El Heddaf», le principal responsable s’appelle George Lee­kens qui mène les Fen­necs vers le naufrage.

Après leur nul contre le Zim­babwe (2-2), Georges Lee­kens et l’Algérie ont été battus par la Tunisie ce jeudi (1-2). «Long Couteau» ne cachait pas sa déception à l’issue de la rencontre.
«Si on donne deux cadeaux en deuxième mi-temps, on ne peut jamais gagner», a précisé Geor­ges Leekens au micro de BeIN Sport. «On a très bien commencé. Mais on sait que dans un match de ce niveau, il ne faut pas donner de cadeau. Donner un cadeau sur une mise en touche, moi comme ex-défenseur, je ne peux pas l’accepter. La manière dont on prend le deuxième but, on attaque et on encaisse le contre, ce n’est pas ce qu’on avait dit avant le match. On revient dans le match et puis on perd un peu les pédales.»

3 sélectionneurs en 10 mois
Aujourd’hui, la presse nationale n’a pas été tendre avec Geor­ges Leekens et la sélection algérienne. Pour le journal spécialisé El Hed­daf’, le principal responsable s’appelle George Leekens : «Lee­kens mène les Verts vers le naufrage.»
De son côté, le journal Com­pétition se pose des questions sur les changements à répétition des sélectionneurs en Algérie : trois en dix mois. Le président de la Fédération algérienne de football est aussi pointé du doigt. «Raouraoua joue et perd», a titré ce quotidien spécialisé.

Contre le Sénégal, match de la dernière chance
Pour conclure, Echourouk a qualifié de «catastrophe» la déconvenue des Verts, tandis que El Khabar a titré : «Après la déception, le choc», estimant que l’Equipe nationale a perdu son «âme».
Avec un point en deux matchs, l’Algérie qui faisait partie des candidats au titre pour la Can 2017 aura besoin d’un petit exploit pour se qualifier au second tour. Rendez-vous ce lundi à 19 heures Gmt avec le duel Sénégal-Algérie !

Avenir : Leekens limogé après la Can ?
La presse algérienne a indiqué ce vendredi que, sauf grosse surprise, le technicien belge Georges Leekens ne sera plus à la tête de la sélection algérienne à l’issue de la Can 2017. Avec un point en deux matchs et une qualification quasi-compromise pour les quarts de finale, les dirigeants de la Fédération algérienne de football ne devraient plus faire confiance à Leekens. Pour la presse algérienne, si les Fennecs ont failli à cette Can 2017, la faute incombe d’abord au premier responsable technique de cette équipe. Sans doute que Georges Leekens n’a pas su trouver la bonne formule pour faire jouer son onze.

7sur7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here