PARTAGER

Le Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer) estime que le combat contre le Covid-19 est l’affaire de tous les citoyens. Par conséquent, déduisent ces jeunes de l’Apr, il «ne saurait intégrer ni tolérer le comportement conduisant à distraire, à dénaturer les priorités en remettant systématiquement en cause les choix et orientations des autorités, le tout sans fondement». Le Meer d’accuser : «C’est surtout l’œuvre d’une partie minime d’une opposition abonnée aux abois et dépourvue de toute notion de discernement, des pseudos acteurs politiques qui souhaitent la ruine de notre pays et ne s’activent que pour son trébuchement.» Dans un communiqué, ces jeunes du parti au pouvoir invitent «ces ennemis identifiés de la République» à se ressaisir, car «seule l’union des cœurs et le sens du sacrifice pour la Nation permettront de remporter la guerre contre le Covid-19».
Pour le Meer, la victoire sur cette pandémie «passe inéluctablement par le respect strict des mesures barrières, le bannissement de l’indiscipline, de l’insouciance et du banditisme chronique». Cette instance de l’Apr considère que l’appel du Président Macky Sall à sa jeunesse est «légitime, justifié et responsabilise celle-ci relativement à sa place dans le combat pour le Sénégal, tout en traduisant l’espoir que le Sénégal a en sa jeunesse». Le Meer d’ajouter : «Notre commun sort et le sens de ‘’l’intérêt général’’ commandent que l’on s’approprie cet appel du président de la République. Par la prise de conscience d’une responsabilité collective et individuelle de toutes les forces vives de la République, nous pourrons prétendre à jouir d’une société stable et paisible.»

1 COMMENTAIRE

  1. Moi je dis qu’il faut l’état arrête de céder à la pression sociale et religieuse dans la prise de décision pour faire face à la covid19 et que les soi-disant croyants arrêtent de diaboliser des patriotes comme le Professeur Marie Tew NIANE pour avoir donné tout simplement leur avis parraport à un sujet qui touche la religion. N’est ce pas il faut bien maîtriser les textes pour pouvoir faire une critique religieuse objective?
    Alors, halte aux dénigrements et à la diabolisation sans fondement palpable.
    La kaba, le « hadji », le « umra » sont plus importants que le « gamou et le magal ». Alors, Si on les interdit aux croyants à cause de la pandémie, on devrait interdire aussi le « magal et le mawlud » qui ne sont pas des piliers de l’islam encore moins des « sunna mu akada ».
    Mais, au Sénégal tu dis n’importe quoi sur la religion, personne n’en parle, tu dis n’importe quoi sur le prophète et ses compagnons, personne n’en parle mais une fois que tu parles franchement à un guide religieux ou tu le réponds, ses disciples te crient dessus sans chercher à comprendre. Ne savent-ils pas que le prophète est plus importants que n’importe quel autre guide religieux? Ignorent-ils que même les chevaux que montaient les compagnons du prophète ont plus de valeurs que n’importe quel guide religieux peu importe sa force, sa puissance et son rang dans le cercle des Hommes de Dieu?
    Au Sénégal aucune obédience religieuse n’a le monopole du savoir, de la droiture et de la vérité. Nous sommes tous égaux devant Dieu. Ce qui différencie les hommes c’est le comportement. Il y a aujourd’hui dans la société sénégalaise des gens qui se croient supérieurs, plus forts, plus puissants, plus pieux, plus nombreux, plus importants que les autres. Je dis que c’est une hypocrisie et un égoïsme notoire. Si la tenue du « magal » ou des « mawlud » peut mettre la vie des sénégalais en danger, je conseille au gouvernement de les annuler jusqu’à nouvel ordre et j’invite les khalifes généraux et leurs disciples à s’y conformer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here