PARTAGER

La 14ème édition du Festival international de Hip hop et de cultures urbaines s’est ouverte ce mercredi 19 juin. Ainsi, Dakar sera la capitale du hip hop africain jusqu’au 22 juin prochain. Cette année un ticket vert symbolique de 500 frs sera vendu à l’entrée pour soutenir Africulturban. Il y aura 4 demi-finales de la 7ème édition du Flow Up (Tremplin Hip Hop Galsen),  4 Battles de Deejay Mix Up Edition 6, 4 Battles de Breakdance Break Up 3VS3 édition 1,  et 4 mégaconcerts avec des ateliers de formation dans les métiers de l’audiovisuel.

«En 2005, je rentrais d’une tournée européenne avec un rêve : je voulais une structure uniquement dédiée aux cultures urbaines. 14 ans plus tard, on parle de G hip hop, Maison des cultures urbaines et Doxandem squad etc.» C’est un rêve qui semble se réaliser pour Matador de Africulturban, la structure organisatrice du festival international de Hip Hop et de cultures urbaines (Festa 2H) qui va célébrer sa 14ème édition du 19 au 22 juin 2019. Cette année, le thème retenu est «Zéro déchet zéro plastique pour un Sénégal propre». Ce qui «est une coïncidence avec l’appel du Président à nettoyer le pays», a précisé Amadou Fall, le directeur artistique du Festa2h. Lors de la traditionnelle conférence d’avant-festival, Amadou Fall Ba a expliqué que le Festa2h va essayer d’être écoresponsable. «Nous allons mesurer notre émission de déchets pour ensuite essayer de la réduire à la prochaine édition», a informé Amadou Fall Ba.
Pour cette année, une entrée symbolique de 500 frs a été décidée pour les «75 bénévoles qui travaillent pendant 7 jours». 88 artistes sénégalais, 40 groupes au Flow up, 18 dj, 6 groupes de danse et 20 artistes étrangers issus de 14 pays vont se partager les scènes de Douta Seck, de la Maison des cultures de Ouakam, de l’Institut français de Dakar et le Centre culturel Léopold Sédar Senghor de Pikine. Ainsi, le Slam en passant par le Deejaying sans oublier le Breakdance, la danse debout et le Graffiti auront la tâche de faire vibrer les 15 mille personnes attendues cette année. Des ateliers de renforcement de capacités sur les métiers de l’audiovisuel seront organisés en marge des concerts. «150 jeunes vont être formés autour du graphisme, de la vidéo, de la photo, du Dj, de la musique assistée par ordinateur, du Slam entre autres. Ces ateliers seront animés par les professionnels du secteur et auront lieu du 19 au 22 juin 2019 à la Maison des cultures urbaines de Dakar (Mcu) à Ouakam. A cela s’ajouteront des conférences autour des perspectives d’emploi et d’avenir dans le secteur des arts et de la culture», a précisé Amadou Fall Ba.
Ainsi, il y aura 4 demi-finales de la 7ème édition du Flow Up (tremplin Hip Hop Galsen),  4 Battles de Deejay Mix Up Edition 6, 4 Battles de Break­dance Break Up 3VS3 édition 1  et 4 mégaconcerts. Chaque con­cert sera précédé d’un Warm up, d’une Slam session, d’un Battle Mix up, d’une demi-finale Flow Up et d’un Battle de breakdance Bbreak up à la maison de la culture Douta Seck. La Mauritanie et les Pays Bas sont les pays invités d’honneur.
  mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here