PARTAGER

Le président du Comité international olympique (Cio), Thomas Bach, a annoncé mercredi le report des Jeux Olympiques de la Jeunesse prévus à Dakar en 2022 à 2026. Une décision prise d’un commun accord entre le Sénégal et le Cio.

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj), qui auraient dû avoir lieu en 2022 au Sénégal, ont été reportés à 2026, a annoncé Thomas Bach, le président du Comité international olympique (Cio), ce mercredi lors d’une conférence de presse téléphonique. Il a déclaré que le Cio et le Comité d’organisation étaient tombés d’accord sur le report.
Dans un communiqué, le patron de l’Olympisme mondial de préciser : «La proposition avait été faite par le Président sénégalais Macky Sall lors d’une conversation téléphonique avec Thomas Bach il y a deux jours. Cette décision a été approuvée par la Commission exécutive du Cio et sera soumise à la ratification de la session du Cio qui se tiendra vendredi en visioconférence. Une simple formalité.»

«Un report qui répond à l’exigence de responsabilité et un souci d’efficacité»
«La proposition du Président Macky Sall a en effet été favorablement accueillie par Thomas Bach, président du Cio, à l’issue d’échanges ap­pro­­fondis sur le sujet. Ce report répond à l’exigence de responsabilité et au souci d’efficacité que commandent les circonstances actuelles», lit-on.
«Le report de Dakar 2022 permet au Cio, aux Comités nationaux olympiques (Cno) et aux Fédérations internationales (Fi) de mieux planifier leurs activités, fortement affectées par le report des Jeux Olym­piques de Tokyo 2020, les reports ultérieurs des grandes compétitions sportives internationales ainsi que les conséquences opérationnelles et financières de la crise sanitaire mondiale», poursuit la source.
Le pays hôte pourrait aussi en gagner par rapport à ce report. «Dans le même temps, il permet au Sénégal de poursuivre les excellents préparatifs des Jeux Olympiques de la Jeunesse. Les deux dirigeants, qui se félicitent des avancées réalisées, ont d’une même voix renouvelé leur confiance au président du comité d’organisation de Dakar 2022, Mamadou Diagna Ndiaye, membre du Cio au Sénégal, et restent pleinement déterminés à faire de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse, première compétition olympique en Afrique, une réussite pleine et entière.»

Macky Sall : «Faire de Dakar 2026, une réussite qui reste dans les mémoires»
La compétition étant réservée aux jeunes athlètes âgés entre 15 à 18 ans, évidemment beaucoup seront forclos en 2026. D’où le message de l’instance mondiale. «Le Cio et le Sénégal sont conscients que pour de nombreux jeunes athlètes, cette nouvelle sera décevante. Nous ne pouvons que faire appel à leur compréhension. Cet accord reflète l’ampleur des défis opérationnels auxquels le Cio, les Cno et les Fi doivent faire face à la suite du report des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.»
Dans cette perspective, le Cio promet de continuer à offrir à toutes les Fédérations internationales et Associations continentales de Cno l’intégralité du contenu des programmes éducatifs des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj). Cela permettra de conserver les objectifs de cette composante très importante et très appréciée des Joj, lors des nombreuses manifestations organisées jusqu’en 2026, en particulier dans le cadre des Jeux continentaux de la jeunesse.

Difficile d’organiser 5 événements entre 2021 et 2024
«Cet accord conclu à l’amiable est le reflet de la confiance mutuelle entre le Sénégal et le Cio. Je voudrais exprimer mes sincères remerciements au Président Macky Sall, grand ami et partisan du Mouvement olympique, pour cette relation exceptionnelle, de confiance et de qualité. Pour toutes ces raisons, je suis certain qu’ensemble, nous organiserons de brillants Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026 pour le Sénégal, l’ensemble du continent africain et tous les jeunes athlètes du monde», souligne le président Thomas Bach.
Le Président sénégalais, Macky Sall, de répondre : «Je saisis l’occasion pour renouveler ma confiance à la Com­mis­sion exécutive et salue l’engagement de ses équipes, à nos côtés, pour faire de Dakar 2026, première manifestation olympique en Afrique, une réussite qui reste dans les mémoires.»
Notons que cette décision est la conséquence de la crise du coronavirus. Thomas Bach a ainsi reconnu qu’il était difficile d’organiser cinq événements entre 2021 et 2024 (Jeux de Tokyo en 2021, Jeux Olympiques d’hiver et Joj en 2022, Joj d’hiver et Jeux Olympiques de Paris en 2024).

Réaction du Cnoss : «Cette décision traduit l’esprit de responsabilité et de solidarité qui habite le Sénégal et le Cio»
A la suite de la décision du Cio de reporter d’un commun accord avec les autorités sénégalaises, les Joj de 2022 à 2026, le Cnoss réagit à travers un communiqué. Selon l’instance olympique, «cette décision traduit l’esprit de responsabilité et de solidarité qui habite l’Etat du Sénégal et le Cio face à la situation que traverse le monde entier», lit-on. «Le Président Macky Sall et le président Thomas Bach, qui n’ont pas manqué de se féliciter des avancées réalisées, ont tenu à renouveler leur confiance au président du Comité d’Organisation des Joj de Dakar 2022, Mamadou Diagna Ndiaye, membre du Cio.» Ce report, selon le Cnoss, «permet au Sénégal et au Comité d’Organisation de mettre à profit ce momentum pour davantage mobiliser les partenaires divers et multiformes qui auront davantage de temps pour mieux soutenir ce beau projet du Sénégal et de l’Afrique». A noter que le Président Mamadou Diagna Ndiaye et le ministre des Sports ; Monsieur Matar Ba ; animeront une conférence de Presse, ce jour à 12h au Radison Blu.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here