PARTAGER

Les populations de Gawdal en ont marre de vivre dans l’obscurité. Située dans le Dande Mayo, cette localité n’a pas d’électricité et ne dispose pas de routes praticables. Après avoir vécu leur mal en patience durant l’hivernage, les populations de cette localité du Dande Mayo, située dans la commune de Bokidiawé, ont décidé de sortir de leur réserve. Elles veulent que cette zone s’ouvre au reste du pays et se modernise. Lors d’une marche pacifique organisée vendredi dernier, elles ont élevé la voix. Se sentant oublier, les habitants ont lors de cette marche réclamé l’électricité et des routes praticables parce qu’ils veulent voir leur localité s’ouvrir au reste du pays. Selon eux, les habitants de Gawdal sont «des citoyens à part entière» ; donc ils doivent bénéficier de ces infrastructures. Enclavé et dépourvu de routes praticables, Gawdal vit toujours dans l’obscurité. Suffisant alors pour que le porte-parole des manifestants déplore cette situation. Abou Sy a souligné que les villages environnants ont été électrifiés, excepté Gawdal. A cela, il ajoute les difficultés liées à la mobilité, surtout durant la saison des pluies. Pour lui, l’électricité et les routes praticables sont considérées comme des priorités par les habitants de Gawdal.
ddem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here