PARTAGER

Le Sénégal est dans l’attente de la proclamation des résultats provisoires par la Commission nationale de recensement des votes. Déjà la tension est perceptible à travers le pays. L’opposition estime qu’un second tour est inéluctable. Et pour le pouvoir, l’élection est déjà pliée. C’est dans ce contexte que la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (Moe/Ue) appelle «les candidats à faire preuve de responsabilité» et à «régler les éventuelles contestations par la seule voie des recours juridictionnels». Dans un communiqué, les observateurs indiquent avoir suivi la compilation dans 35 Commissions départementales de recensement des votes et observent la Commission nationale de recensement des votes à compter d’hier.
Avant son rapport final dans un délai d’environ deux mois, l’Ue fait ses premiers constats : «Dans l’ensemble, les procédures de dépouillement ont été conduites de manière transparente et ordonnée.» Même si, selon Elena Valenciano, la cheffe de la Moe/Ue, «l’élection présidentielle s’est cependant déroulée dans un climat caractérisé par un manque de confiance et un blocage du dialogue entre l’opposition et la majorité».
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here