PARTAGER

Le représentant de Frank Timis a été auditionné hier dans l’affaire Pétro Tim. David Leckie n’a pas été prolixe face à la presse, mais a quand même affirmé que «Timis Corporation n’a commis aucun acte répréhensible».

L’audition de Frank Timis en personne aurait sans doute été l’idéal pour le Doyen des juges. Mais Samba Sall se contentera du collaborateur de l’ancien employeur de Aliou Sall. Après donc le frère du chef de l’Etat, lundi, c’est David Leckie qui a été chargé de répondre aux questions du juge d’instructeur relativement à l’affaire dite du scandale à 10 milliards de dollars révélée par la Bbc en juin dernier. A l’image de M. Sall, M. Leckie a été laconique à l’issue de son audition hier. Selon lui, «tout s’est très bien passé». Mais il en profitera aussi pour préciser que «Timis Corporation n’a commis aucun acte répréhensible». Il y a quelques semaines, les représentants de Bp et de Kosmos avaient fait face au juge pour donner leur version. Vraisemblablement, la délégation de Frank Timis boucle la série d’auditions. Il est vrai, cependant, que Souleymane Ndéné Ndiaye n’a pas encore été entendu. L’ancien Premier ministre avait refusé de déférer à la convocation du juge au motif qu’elle n’avait pas d’objet. Sera-t-il convoqué à nouveau ? Dans cette affaire, il faut souligner qu’il n’y a pas encore eu de confrontations entre les différentes personnes citées dans l’attribution des blocs pétroliers et gaziers. Et c’est une étape importante de l’instruction.
Le 12 juin dernier, le procureur de la République avait tenu une conférence de presse et annoncé l’ouverture d’une «enquête complète et approfondie» sur l’affaire Petro-Tim à la suite de l’enquête de la Bbc mettant en cause le frère du chef de l’Etat dans le cadre des contrats pour l’exploitation du pétrole et du gaz. Plusieurs personnalités politiques, de la Société civile, d’anciens responsables de Petrosen ont été entendus à titre de témoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here