PARTAGER

En 2017, lorsque Barcelone explosait le Psg pour réussir sa monumentale remontada, Macky Sall n’enregistrait qu’un score de 33% lors des Législatives dans le département de Dakar, juste devant Manko taxawu senegaal de Khalifa Sall. Un résultat qui lui a certes permis de rafler les 7 députés du département mais qui, à coup sûr, le mènerait au second tour d’une Présidentielle. Au terme du scrutin de dimanche, les résultats de la Commission départementale de recensement des votes placent le Président sortant en tête dans la capitale mais avec 46,85%, soit 212 mille 335 voix. Une belle remontée pour Macky Sall et qui serait une des principales raisons d’une éventuelle victoire au premier tour.
D’une différence de plus de 2000 voix lors des Législatives par rapport à Mts, la coalition au pouvoir est passée à près de 100 mille voix par rapport à son poursuivant Idy2019 (115 612 voix) ! Macky Sall n’a pas encore une majorité absolue à Dakar, mais semble avoir puisé dans l’électorat de Khalifa Sall. Entre certains de ses lieutenants qui ont transhumé vers le camp présidentiel et une partie de ses sympathisants qui ont rejoint Ousmane Sonko, l’ex-maire de Dakar est l’un des grands perdants du scrutin de dimanche. Sa consigne de voter en faveur de Idrissa Seck ne semble pas avoir été respectée. Et comme un symbole, Grand-Yoff, son fief historique, est tombé dans l’escarcelle de Macky Sall. Pourtant, lors des Législatives, Mts avait devancé la coalition présidentielle de plus de 3000 voix dans cette commune. A cela, il faut ajouter la défaite de Barthélemy Dias à Mermoz-Sacré Cœur et les tergiversations de Bamba Fall qui n’a pas suivi le ndigël (consigne) de Khalifa en faveur de Idy.
Il faut dire que Macky Sall n’a pas lésiné sur les moyens pour faire main basse sur le département de Dakar. Après les ralliements de Jean Baptiste Diouf, Alioune Ndoye ou Doudou Issa Niasse, ex-proches de Khalifa Sall, à la veille du référendum en du 20 mars 2016, le candidat de Bby a ainsi «pêché le plus gros poisson de Dakar», selon ses propres termes, en la personne de Moussa Sy. Le maire de Parcelles assainies, investi sur la liste départementale de Mts en 2017, a tourné le dos à Khalifa Sall pour soutenir la candidature de Macky Sall. Il sera ainsi rejoint par le maire de Patte d’Oie, Banda Diop, tandis que Babacar Mbengue, maire khalifiste de Hann Bel Air, a choisi le candidat Issa Sall pour cette Présidentielle. Autant de raisons qui expliquent la chute de l’électorat de l’ex-édile de la capitale en prison depuis le 7 mars 2017. Pour le plus grand bonheur de Macky Sall.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here