PARTAGER

Après la proposition de Gianni Infantino le 1er février dernier à Salé au Maroc, les commentaires et discussions vont bon train. Il y a certains qui approuvent cette suggestion comme Didier Drogba et d’autres qui sont carrément contre comme Samuel Eto’o, Habib Bèye.

La Coupe d’Afrique des nations va-t-elle se jouer désormais tous les quatre ans ? C’est l’interrogation qui suscite de vifs commentaires dans le milieu du football sur le continent. En effet, le 1er février dernier à Salé au Maroc, le président de Fifa, Gianni Infantino, avait suggéré que la grande messe du foot sur le continent se déroule tous les 4 ans et non plus tous les deux ans comme auparavant. Une proposition diversement appréciée par les acteurs du cuir rond.
Pour certains, comme Didier Drogba, cette proposition est la bienvenue. «Cela peut être une bonne chose parce que cela donnerait une saveur bien particulière à ce trophée par sa rareté. Maintenant, c’est un compromis, un juste milieu qu’il faut trouver. Les Fédérations africaines doivent se réunir pour en discuter», avait déclaré l’ex-capitaine des Eléphants et attaquant star de Chelsea, de passage à Paris dans le cadre d’une formation avec l’Uefa et le Centre de droit et d’économie du sport (Cdes) de Limoges.
Un avis que ne partagent pas ses compères Samuel Eto’o et Habib Bèye. A l’occasion de l’enregistrement de l’émission «Le Débat Africain» de Alain Foka sur Rfi, qui sera diffusée ce dimanche, le Camerounais a fait savoir qu’il n’est pas d’accord avec cette proposition.

Eto’o : «Infantino a manqué de tact»
«Il y a un partenariat gagnant-gagnant entre la Fifa et la Caf. Je suis proche de Gianni Infantino et de Ahmad. Mais je crois que Gianni Infantino a manqué de tact. Surtout qu’il a les portes de la Caf grandes ouvertes», affirme l’ancien joueur du Fc Barcelone au micro de Alain Foka.
«Avant, entre la Caf et la Fifa, les relations n’étaient pas bonnes. Mais ça ne donne pas le droit aux autres de nous imposer des choses», ajoute le Camerounais précisant qu’il a été «très dur» sur le sujet lors d’un entretien avec Gianni Infantino. «Je n’accepte pas ce qu’il a dit», lâche-t-il.
Comme lui, l’ancien défenseur des Lions, Habib Bèye, pense la même chose. Pour les deux anciens joueurs, la meilleure option est de rester avec la Can tous les 2 ans.
D’ailleurs pour rappel, le consultant de Canal+ avait déjà tiré la sonnette d’alarme en juin 2017 dans l’émission Café des Sports : «la Can est une compétition exceptionnelle pour le football africain. Il est plus judicieux de l’organiser tous les deux ans au lieu de quatre années. Ce, même si beaucoup de joueurs africains évoluant en Europe subissent d’énormes pressions de la part de leurs clubs employeurs à chaque phase finale», avait confié l’ancien Marseillais.
Samuel Eto’o, qui est souvent dans les girons de la Fifa, contredit donc cette proposition du président de la Fifa, Gianni Infantino. A l’image de Bèye et El Hadji Diouf. La position de ces anciens joueurs qui ont montré qu’ils sont pour une Can tous les deux années, prouve que cette proposition est loin de faire l’unanimité sur le continent africain.
Notons que pour étayer sa proposition, Gianni Infantino a avancé comme argument une «meil­leure rentabilité économique».
Avec Afriquesports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here