PARTAGER

Le Psd/Jant bi trouve que l’actualité sur le 3e mandat est «un faux débat». Et Mamour Cissé et ses camarades, qui se sont réunis en bureau politique, estiment qu’il est «brandi et agité, à mille lieues de sa temporalité pertinente, par une opposition et des groupuscules instrumentalisés, dans le sombre dessein de déstabiliser le régime, de susciter l’indignation et la révolte, pour ramasser, dans leur rêve, un pouvoir tombé dans la rue». Dans un communiqué, ils disent être convaincus que ce débat «ne pourra jamais prospérer». Leur Porte-parole, Abass Cissé, va plus loin et parle d’«imposture». «Ceux qui parlent savent très bien qu’ils le font à la place du Conseil constitutionnel, seul compétent pour régler cette question». Le Psd/Jant bi dénonce également un «déni de la réalité socio-politique con­temporaine ou une mauvaise foi certaine», lorsque «ces mêmes gens veulent nous faire croire que la limitation des mandats est un signe de maturité démocratique». Et surtout, souligne le communiqué, il y a «le rejet du Peuple qui refuse de s’approprier ces débats dans des salons feutrés de Dakar, au moment où ses préoccupations tournent autour d’un ‘’meilleur être’’». Pour ce parti qui a rejoint la mouvance présidentielle, il y a d’autres urgences comme l’emploi, l’éducation, la santé, l’accès au crédit, la question foncière et le développement harmonieux du monde rural. Or, précise-t-il, «toutes ces questions-là sont, aujourd’hui, positivement portées par le Président Macky Sall».

mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here