PARTAGER

Le carême est «un temps de préparation» pour le jeûne, la prière et l’aumône, a indiqué, mercredi, l’abbé Simplice Yannick Thiaré, vicaire de la paroisse Saint-Benoit de Néma à Ziguinchor (Sud). «Le carême est un temps de préparation pour vivre fructueusement le jeûne, les prières et les aumônes», a expliqué le religieux, interrogé sur le sens à donner sur cette période de jeûne et d’abstinence de quarante jours à laquelle les fidèles chrétiens seront soumis à partir de ce mercredi, informe l’Aps.
A cette occasion, le pape François «demande d’aller à la base pour une bonne méditation et une bonne écoute de la Parole de Dieu», a dit l’abbé Thiaré, sur les ondes de la radio «Kassumay Fm», une radio communautaire émettant à Ziguinchor. Dans cette perspective, le vicaire de la paroisse Saint Benoit de Néma a invité la communauté chrétienne à «bien entrer dans le carême», qui permet de «trouver en la Parole de Dieu les forces dont nous avons besoin pour rythmer notre marche vers Pâques».
«Il nous prépare vers Pâques. Nous ne marchons pas comme des errants, mais nous marchons vers un but précis qu’est la fête de Pâques, l’une des plus grandes fêtes chrétiennes pour ne pas dire la plus grande», a expliqué l’abbé Simplice Yannick Thiaré. Il a fait observer que le carême, à travers son aboutissement qu’est la fête de Pâques, symbolise «la victoire sur le péché et la victoire sur la mort».  «Il ne s’agira pas simplement de jeûner, de prier et de donner l’aumône et s’en limiter là (…) Mais il s’agira surtout de faire en sorte que ces piliers se reflètent sur nos faits et gestes de tous les jours», a-t-il souligné.  «Le carême est une mise en pratique de la parole de Dieu dans nos actes. Le carême doit surtout être vécu intérieurement et non extérieurement», a-t-il insisté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here