PARTAGER

17 ans après, le Sénégal se revoyait en finale d’une Coupe d’Afrique des nations, ce vendredi. Le rêve des Lions ne s’est pas concrétisé et les joueurs ont exprimé une profonde déception au sifflet final.
Très en verve dans ce match, Ismaïla Sarr a été le plus expressif des joueurs sénégalais. L’attaquant de Rennes était inconsolable après le coup de sifflet final. A son image, les autres joueurs sénégalais peinaient à réaliser ce qu’ils venaient de vivre encore une fois.
Chez Gana Guèye, c’est aussi la déception. «Je crois qu’on méritait mieux. Malheureu­sement, on prend un but très tôt. Et cela a faussé tout ce qu’on a préparé la semaine. Après, c’était compliqué de revenir au score. On a tout fait, malheureusement on n’a pas réussi. On est très déçu et on remercie le Peuple sénégalais de nous avoir supportés. On sait que tout le pays était derrière nous. On espère que la prochaine fois sera la bonne.»
Alfred Ndiaye estime que «le but du début de match nous a fait mal. Après, l’Algérie s’est mise derrière. C’était compliqué de pouvoir marquer. On est fier du parcours qu’on a réalisé. L’objectif était de gagner. On n’a pas réussi à atteindre l’objectif qu’on s’était fixé. On va essayer de gagner la prochaine inchallah.»
Pour Edouard Mendy, gardien des Lions, forfait pour cause de blessure, qui était venu de Reims pour suivre la finale, «c’est frustrant. Je pense que tout le monde a vu le match. Le football est parfois cruel. Aujourd’hui, on est très déçu. Ce n’est pas forcément la meilleure équipe qui remporte le tournoi. Dans les vestiaires, il y avait la déception, la colère, plusieurs sentiments qui nous passaient. Donc, il fallait évacuer tout cela le plus rapidement possible et aller de l’avant parce qu’on est une génération qui a de l’avenir. On a encore des années à jouer ensemble. Cette épreuve doit nous servir pour la suite. Il faut se projeter tout de suite sur la Can 2021. Il va y avoir les vacances pour certains, la reprise du championnat pour d’autres. Si Dieu le veut, on se retrouvera au mois de septembre et on recommencera cette compétition africaine. Il faut trouver des ingrédients pour remporter ce trophée un jour. Personnellement, je me sens bien. Il me reste 10 jours avec un pansement et après, je reprendrai les entraînements.»
Dans la peau de capitaine en 2002, Aliou Cissé a également échoué en finale. Par contre, il a remobilisé son groupe après la défaite et a montré une force de caractère remarquable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here