PARTAGER

Premier Africain président de la Fédération internationale de basketball (Fiba), Abdoulaye Sèye Moreau est décédé à 90 ans ce samedi. L’ancien basketteur était membre du «Hall of fame» de la Fiba.

L’ancien président de la Fédération sénégalaise de basket, Abdoulaye Sèye Moreau, premier Africain à diriger la Fédération internationale de basket (Fiba), est décédé samedi à Dakar à l’âge de 90 ans, a appris l’Aps de source médiatique.
Ancien basketteur de 1955 à 1965, arbitre international, puis président de Fédération nationale de 1975 à 1993, il a dirigé la Fiba (Fédération internationale de basket) de 1998 à 2002. Il est le premier président africain de cette instance mondiale avant le Malien Hamane Niang qui a accédé à la même fonction en 2019. Après son départ de la Fiba en 2002, il est élu membre du «Hall of fame» en 2010.
Abdoulaye Sèye Moreau a ensuite succédé à Lamine Diack, de 2002 à 2006, à la présidence du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss) où il n’a toutefois effectué qu’un seul mandat. Banquier de formation, il a été pendant longtemps directeur général de la Bnds (Banque nationale du développement du Séné­gal). Sèye Moreau a été l’un des membres fondateurs du Dakar université club (Duc), l’un des clubs phare du basket sénégalais.

Macky Sall : «Nous avons perdu un homme pétri d’humilité et d’intégrité»
Le président de la République, Macky Sall, rend hommage au sportif sénégalais Abdoulaye Sèye Moreau, ancien président de Fiba-Monde et Fiba-Afrique, décédé dans la nuit du samedi au dimanche à l’âge de 90 ans. «Le Sénégal vient de perdre un de ses illustres fils, Abdoulaye Sèye Moreau. Sportif chevronné et premier Africain à diriger la Fiba, il était un homme pétri d’humilité et d’intégrité. Mes condoléances émues à sa famille, au monde du basket et à la Nation», lit-on sur son compte Facebook, repris par Senego.
«Une immense perte pour le monde sportif et particulièrement la famille du basketball sénégalais, africain et mondial», dira le ministre des Sports, Matar Ba, dans un communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here