PARTAGER

Décédé samedi à l’âge de 80 ans à Berne (Suisse), l’ancien Secrétaire général des Nations-Unies, Kofi Annan a été l’un des dirigeants les plus populaires et charismatiques de cette organisation. A l’annonce de son décès, plusieurs personnalités du monde ont salué l’engagement de l’homme pour la paix et respect des droits humains.

A l’instar des dirigeants du monde, le président de la République a rendu hommage à Kofi Annan à l’annonce de son décès ce samedi. Dans un communiqué de la présidence de la République, Macky Sall a fait part de sa tristesse. Le document souligne que le Président Sall «considère la disparition de M. Annan comme une perte immense pour l’Afrique et les Nations-Unies dont il a incarné et servi les idéaux pendant des années». Dans sa déclaration, le chef de l’Etat a salué «la mémoire de l’illustre défunt» et a rendu «hommage à son œuvre remarquable au service de l’humanité». Il a par la même occasion présenté «ses condoléances émues à son pays, le Ghana, à sa famille et aux Nations-Unies».
Prix Nobel de la paix, l’ancien Secrétaire général des Nations-Unies, Kofi Annan, mort à l’âge de 80 ans, a dirigé cette organisation de 1997 à 2006. Septième Secrétaire général de l’Onu et premier à être issu des rangs du personnel de cette organisation, le diplomate ghanéen a fait deux mandats à la tête de l’Onu. Kofi Annan a d’abord dirigé les Ressources humaines de l’Onu, puis les Affaires budgétaires. A partir de 1993, il a chapeauté le Maintien de la paix avant d’être propulsé quatre ans plus tard à la tête de l’organisation. Considéré comme l’un des dirigeants de l’Onu les plus populaires, il a contribué à rendre l’organisation plus présente sur la scène internationale pendant ses deux mandats. Après son départ de l’Onu, Kofi Annan avait continué à œuvrer pour la paix dans le cadre de sa fondation consacrée au développement durable et à la paix, ainsi qu’en tant que membre du groupe The Elders, fondé par Nelson Mandela pour promouvoir la paix et les droits de l’Homme. Son action pour ce combat lui a valu le Prix Nobel de la paix qu’il a obtenu en 2001. Décrit comme un défenseur infatigable pour la paix, Kofi Annan a marqué les esprits à la tête de cette organisation et même après à travers les actions menées par la fondation qui porte son nom.
Après l’annonce de son décès, il y a eu beaucoup de témoignages sur son parcours, son action et le sens de son combat pour l’humanité. Dans son pays natal, le Ghana ? c’est un deuil national d’une semaine à partir de ce lundi qui a été décrété. Au siège des Nations-Unies les drapeaux seront mis en berne pendant 3 jours pour honorer la mémoire de l’ancien Secrétaire général.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here