PARTAGER

La joie a été de courte durée. Les sœurs siamoises, récemment séparées lors d’une opération réussie à l’hôpital Albert Royer de Fann, se sont quittées à jamais. L’une des jumelles est décédée dans la nuit du samedi au dimanche. Il s’agit de l’une d’elles qui présentait un dysfonctionnement cardiaque. Adja a dit adieu ainsi à Sophie, trois jours seulement après l’opération de séparation réussie. D’ailleurs, les médecins étaient pessimistes quant à sa survie. La fillette qui est décédée au cours d’une hémorragie digestive massive présentait une complication de sa cardiopathie, selon une note envoyée à la presse.
Elle avait une malformation cardiaque et un petit foie. C’est cet organe qui avait lié les jumelles siamoises. Selon l’hôpital, quatre jours après la séparation, l’autre jumelle, Sophie, présente un état satisfaisant et le point régulier de son état de santé sera fait, assurent les spécialistes. Adja et Sophie ont moins de deux mois. Nées à l’hôpital de Pikine, fusionnées à la naissance du fait d’une malformation, elles ont été opérées jeudi dernier avec succès par le Professeur Gabriel Ngom et sa collègue Marie Ndoye à l’hôpital Albert Royer.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here