PARTAGER

Le Parisien vient de révéler que les parents de Samba Diop, le jeune espoir de 18 ans, décédé le 7 avril 2018 à la suite d’un arrêt cardiaque, ont déposé plainte contre l’Association sportive du Havre Ac (Ligue 2), un médecin et trois dirigeants du club normand (où il était formé) pour «homicide involontaire». «Le club ciel et marine a été notre famille pendant plus de quatorze ans, a expliqué Arame Diop, la maman, à nos confrères. Mon fils est né au Havre. Il a commencé le foot au Hac à l’âge de 5 ans et s’apprêtait à passer professionnel. Cela me coûte énormément de faire cette démarche. Mais aujourd’hui, on se heurte au silence des dirigeants du club. Qu’ont-ils à cacher ? Samba mérite que la lumière soit faite.» Moins de deux jours avant son décès, Samba Diop avait subi une piqûre anti-inflammatoire de la part du médecin du club (le docteur Jean-Marc Poupel), qui avait diagnostiqué une tendinite à la hanche droite. C’est cette injection qui pose question.
Francefootball.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here