PARTAGER

Le président de la République, Macky Sall, s’est rendu hier au domicile de Ahmed Khalifa Niass, sis à Fass, pour présenter ses condoléances suite au rappel à Dieu de son frère Sidy Lamine Niass.

Dans une cérémonie sobre et vertueuse, le Président Macky Sall a présenté ses condoléances en présence des membres de la famille Niass. Macky Sall a ensuite rappelé les relations cordiales qu’il entretenait avec le défunt Pdg du groupe Walfadjri. Selon le président de la République, la disparition de Sidy Lamine Niass est une perte énorme pour le Sénégal et pour l’humanité tout entière. «Sidy Lamine était un homme d’une dimension internationale, un homme majeur de la presse», a-t-il témoigné. «C’est pourquoi, poursuit le Président Sall, toutes les actions entreprises depuis l’annonce de la nouvelle, relèvent de notre devoir.»

Boulevard Walfadjri, Maison de la presse Sidy Lamine Niasse et ses enfants pupilles de Macky Sall
Prenant la parole, Ahmed Khakifa Niass s’est fortement réjoui de la visite du chef de l’Etat. Cela, dit-il, témoigne de la relation conviviale entre Macky Sall et Sidy Lamine Niass.
Le frère aîné du défunt Pdg du groupe Walf a également exhorté le président de la République à «instruire» le maire de Dakar à baptiser le boulevard qui longe le groupe Walfadjri ainsi que la Maison de la presse au nom de Sidy Lamine Niass.
Une doléance qui, semble-t-il, n’est pas tombée dans l’oreille de sourd. Car, le président de la République s’est engagé à honorer tout ce qui relèvera du domaine de l’Etat pour commémorer l’œuvre du disparu.
Ahmed Khalifa Niass ne s’est pas arrêté à cela. Il a ensuite invité le chef de l’Etat à préserver le legs du défunt, ne serait-ce que pour la survie du groupe de presse.
Le guide religieux a supplié son hôte à adopter la progéniture de Sidy qu’il considèrera comme des pupilles de Macky Sall.

«Les Sénégalais vont te contraindre à briguer un troisième mandat»
Ahmed Khalifa Niass n’a pas manqué de verser dans la politique. C’est ainsi qu’il a promis au chef de l’Etat un deuxième et éventuellement un troisième mandat. «Ton bilan est plus que positif. Aucun Président n’a pu faire ce que tu as réussi. Je ne doute point de ta réélection. Les Sénégalais vont te contraindre à briguer un troisième mandat», a conclu M. Niass.
bseck@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here