PARTAGER

Souleymane Guèye Cissé n’est plus. Le jusque-là Secrétaire général de la Ld-Debout a succombé après une lutte pendant plusieurs mois contre la maladie. Le fervent défenseur d’une Gauche fédérée, entrepreneur et promoteur culturel, laisse à 53 ans, un legs assez chargé.

Gauchiste jusqu’au bout des ongles ! La Gauche sénégalaise a perdu un de ses plus fervents défenseurs avec la disparition, mercredi matin, de Souleymane Guèye Cissé, un des initiateurs de la fronde au sein de Ligue démocratique (Ld) ayant abouti à la Ld-Debout dont il était le Secrétaire général depuis 2018. «Mon ambition est de fédérer toutes les forces vives de la Gauche. Nous devons continuer parce que la Ligue démocratique représente le fer de lance de la gauche historique», affirmait-il dans les colonnes du journal Le Quotidien après la mise sur pied de la Ld-Debout en août 2017. Cela ne se réalisera malheureusement pas, ou du moins se fera sans lui. La maladie qu’il traînait depuis plusieurs mois a eu finalement raison de l’infatigable combattant né en 1967. Membre de la Ld du professeur Abdoulaye Bathily à partir de 1982, Guèye Cissé s’est distingué dès son jeune âge par un engagement altier. Un des principaux dirigeants de la grève de 1988, il s’est distingué par son abnégation et son engagement au service de sa ville et de la Gauche. Tour à tour, il  a été suppléant aux Législatives de 1993, puis titulaire à celles de 1998. Lors des élections locales de 2002, il est élu 4ème adjoint au maire de Rufisque-Ville et 3ème adjoint à Rufisque Est. Le Jallarbiste a aussi été membre du Conseil départemental en 2014 où il était en charge de la Commission chargée des relations avec le secteur privé. Il s’est cependant déchargé de son mandat au niveau de cette institution en janvier 2017 pour «convenances personnelles». C’est la tristesse et la reconnaissance d’un militantisme pur à l’annonce de sa mort. «Jules s’en est retourné auprès de son Créateur. Nous perdons un petit frère, un camarade, un militant de Gauche qui donnait un sens humain à ce qualificatif», a témoigné Mous­tapha Dieng, Secrétaire général départemental à Rufisque d’And Jëf version Landing Savané. Momar Bâ, responsable dans une radio communautaire du département, a salué «un grand promoteur de la justice sociale». «Sa vie a été utile pour Rufisque et la Gauche sénégalaise», a enchainé M. Bâ. Au-delà de ses activités politiques, Guèye Cissé a aussi participé à la formation de plusieurs jeunes à travers le groupe Edicom offrant des formations dans diverses filières de l’enseignement supérieur. Et comme pour manifester son ambition de servir le plus grand nombre, il avait mis aussi en place le studio Renaissance qui a produit plusieurs jeunes talents et sous la bannière duquel il organisait annuellement le Festival Rufisque Music depuis sept ans. C’est ce militant de la Gauche et du développement à la base qui a passé l’arme à gauche… et l’âme pour un repos éternel au cimetière de Dangou à Rufisque Nord.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here