PARTAGER

Mame Balla Mbacké, le fils cadet de Serigne Modou Awa Balla Mbacké, décédé à Paris (France) dans la nuit du 26 au 27 juin à la suite d’une maladie, est un «islamologue avisé et un produit des grandes universités françaises», témoigne un proche de la famille de Mame Thierno Birahim Mbacké de Da­rou Mouhty.  «Le défunt Mame Balla Mbacké, âgé juste d’une cinquantaine d’années, était un homme bon, pieux, vertueux, humble, un modèle de droiture loin des mondanités» avance le disciple, visiblement étreint par l’émotion.
Dernier fils de Serigne Modou Awa Balla Mbacké, lui-même aîné de Mame Thierno Birahim Mbacké, frère du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, Mame Balla Mbacké était un «arabisant, un islamologue qui a aussi fait des études supérieures dans des universités françaises notamment à la Sorbonne».
L’ancien conseiller technique au ministère de la Culture au début des années 2000, était l’initiateur de plusieurs dahiras dans le milieu universitaire français. Polyglotte, Mame Balla Mbacké animait des conférences au Sénégal comme à l’étranger particulièrement au Caire, en Egypte et en Arabie Saoudite où il a passé la majeure partie de sa carrière. Après l’arrivée de sa dépouille mortelle hier soir, il doit être enterré ce jeudi, à Touba Darou Mouhty, a appris
l’Aps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here